Les signes et symptômes du stress

Les signes et symptômes du stress

Le stress est une réaction naturelle de l’organisme contre ce qu’il perçoit comme une menace ou un danger. Il est partout et nous affecte tous, à des degrés différents. 

Le stress est bénéfique quand il nous aide à surmonter une situation difficile mais devient dangereux lorsqu’il nous pousse à réagir de manière excessive face à des situations banales.

Ses effets sont visibles sur le court terme ou sur le long terme et peuvent impacter nos émotions, notre corps, notre état mental ou nos comportements.

Cet article tente de donner un panorama des différents signes et symptômes du stress.

Quels sont les symptômes du stress ?

Les symptômes du stress varient selon les personnes et les contextes (au travail, en vue d’une prise de parole en public, avant un examen, suite d’un traumatisme). C’est pourquoi, une même situation peut déclencher différentes réactions selon des critères liés aussi bien à la génétique, qu’au mode de vie, qu’à l’environnement ou à l’expérience.

Les symptômes du stress sont diverses :

  • La perte de désir sexuel
  • Les maux de tête et les migraines
  • La sensation d’une forte pression dans la tête
  • Le sentiment d’impuissance et de perte de contrôle de la situation
  • L’apparition de boutons de stress
  • L’inconstance émotionnelle dans nos rapports aux autres
  • La transpiration excessive, tremblements, nausées
  • La fatigue
  • L’irritabilité
  • Le repli sur soi
  • La dépression
  • Les douleurs musculaires
  • Les palpitations cardiaques
  • Les troubles de l’alimentation
  • Les addictions (alcool, drogue, tabac, sucre, etc.)
  • L’isolement social
  • L’indécision
  • L’anxiété
  • etc.

L’hypersensibilité, signe de stress chronique

Lorsque nous pensons au stress, nous avons souvent en tête les symptômes physiques qui l’accompagnent. Mais le stress chronique peut avoir des répercussions importantes sur notre santé mentale et émotionnelle. L’hypersensibilité en est un exemple. 

On parle d’hypersensibilité lorsque nous devenons excessivement sensibles à des choses qui ne nous dérangeraient pas en temps normal. 

(Il existe également l’hypersensibilité en tant que trait de caractère, mais qui est constante et  qui n’est pas liée au stress : ce n’est pas celle que nous abordons ici)

Hypersensibilité émotionnelle et signes cognitifs

Dans le cas de l’hypersensibilité émotionnelle, nos perceptions et ressentis sont décuplés face aux stimuli émotionnels. Nous devenons facilement débordés émotionnellement, à fleur de peau, anxieux et un rien suffit à nous irriter. Dans ces conditions, nos relations sociales se dégradent, les sautes d’humeur se multiplient, le stress se renforce et nous avons du mal à nous détendre.

L’hypersensibilité modifie également la façon dont notre système nerveux traite les informations. En effet, lorsque nous sommes soumis à un stress chronique, notre cerveau devient plus attentif aux menaces potentielles, mais lorsqu’il est couplé à l’hypersensibilité, tout peut lui paraître dangereux, même ce qui ne l’est pas. Nous pouvons alors sombrer dans la méfiance excessive, la sur-analyse, la paranoïa voire même la psychose.

Hypersensibilité à des stimuli spécifiques

Nous pouvons également devenir plus sensibles aux bruits et avoir une hypersensibilité aux sons (hypersensibilité auditive ou hyperacousie) aux odeurs (hyperosmie) et à d’autres stimuli lorsque nous sommes stressés. En effet, lorsque le cerveau est en état d’alerte, cela peut rendre difficile la concentration ou le sommeil, et peut entraîner des maux de tête et d’autres symptômes physiques du stress.

Par exemple, dans le cas d’une hypersensibilité aux bruits (hyperacousie ou hypersensibilité auditive), nos sens deviennent tellement aiguisés et alertes que même les bruits de respiration peuvent nous angoisser. Le bruit du clavier de nos collègues ou les bruits de mastication peuvent potentiellement être source de stress.

Le manque de confiance en soi et d’estime de soi peut être lié au stress

Lorsque nous sommes soumis au stress, notre confiance en soi peut en pâtir et nous pouvons être en doute constant de nos capacités, de nos choix et de nos décisions. Sur la longueur, cette posture nous pousse à croire que nous ne sommes pas assez bons ou que nous ne sommes pas dignes d’amour et de respect. C’est pourquoi, nous pouvons avoir du mal à nous affirmer, à prendre des risques et à nous exprimer.

Le stress peut également entraîner une chute de notre estime de soi. En effet, si nous sommes constamment fatigué, irritable et anxieux, nous finissons par croire que nous ne contrôlons plus notre vie et que nous sommes en train de perdre le fil. Cela peut entraîner une baisse d’estime de soi et un sentiment d’inutilité.

Le manque de concentration et les troubles de la mémoire : des symptômes récurrents de stress

Le stress peut entraîner une diminution de la concentration et de la mémoire et rend ainsi difficile la réalisation de tâches simples. En effet, en situation de stress, les hormones du stress (cortisol, adrénaline, noradrénaline) inondent le corps et affectent l’attention sélective : le cerveau ne fait plus la différence entre ce qui est urgent, pertinent et ce qui ne l’est pas.

Ainsi, nous pouvons oublier des tâches ou des rendez-vous, des deadlines ou même des numéros de téléphone importants. Des petites actions anodines comme se concentrer sur une conversation ou lire un livre deviennent de vrais défis.

Le stress peut également provoquer des pensées désorganisées, brouillées, obsédantes et confuses.

Zoom sur les effets physiques du stress sur le corps

Zoom sur les effets physiques du stress sur le corps

Le grincement des dents la nuit, un symptôme du stress

Le grincement des dents ou le bruxisme nocturne est un symptôme du stress qui peut être très perturbant. Ce serrement de la mâchoire est souvent associé à une mauvaise gestion du stress et de l’anxiété. Sans une prise en charge, il peut provoquer une hypersensibilité dentaires, une fracture, une usure ou tout simplement un déchaussement des dents. 

Le grincement des dents peut également entraîner des maux de tête, des douleurs au niveau de la mâchoire et des cervicales.

L’arthrite : un des symptômes majeurs du stress

Le stress peut provoquer une inflammation des articulations entraînant de la douleur, de la rigidité et de la perte de mobilité. L’arthrite est une maladie chronique qui peut être très invalidante car elle peut provoquer des douleurs intenses à tout moment de la journée rendant ainsi difficiles les activités quotidiennes.

Il y a plusieurs types d’arthrite, mais la plus courante est l’ostéoarthrite. L’ostéoarthrite est causée par une usure des articulations et peut être provoquée par le stress chronique. En effet, le stress peut réduire la production de cartilage et d’autres tissus articulaires.

L’arthrite peut également être causée par d’autres facteurs, tels que l’âge, les blessures ou les maladies auto-immunes.

La perte de cheveux, symptômes du stress sur le long terme

Sur le long terme, le stress peut réduire la production capillaire et entraîner une perte de cheveux diffuse ou localisée. La perte de cheveux diffuse est la plus courante. Elle se caractérise par une diminution générale de la densité des cheveux sur tout le cuir chevelu. 

Le lien étroit entre le stress et le diabète

Le stress provoque une augmentation de la glycémie (taux de sucre dans le sang), ce qui, à long terme, peut entraîner le diabète. 

Par ailleurs, certains comportements utilisés pour faire face au stress peuvent favoriser le diabète. Par exemple, lorsqu’on est stressé, nous avons tendance à manger plus et manger gras, à consommer excessivement de l’alcool ou de la drogue. Or, ces substances renforcent la production de sucre dans le sang et aggravent encore plus le stress. Nous tombons alors dans un cercle vicieux.

A quoi sert le sucre ? 

Le sucre est une source d’énergie pour notre organisme. Il est notamment très utile lorsque notre corps est dans une situation de menace ou de danger. En revanche, lorsqu’il est en trop grande quantité dans le sang, il peut endommager les vaisseaux sanguins et les nerfs.

Pourquoi un taux de sucre élevé favorise-t-il le diabète ? 

Le diabète est une maladie chronique qui apparaît lorsque le taux d’insuline dans le corps n’est plus suffisant (ou n’est plus utilisé correctement) pour réguler le taux de sucre dans le sang. 

Les troubles gastro-intestinaux

Le stress peut provoquer des spasmes intestinaux, des maux d’estomac, des problèmes de digestion ou des troubles digestifs. 

Lorsque nous sommes stressés, notre système nerveux libère des hormones liées au stress dans le corps. Ces hormones peuvent affecter la digestion et provoquer des symptômes gastro-intestinaux tout en réduisant la production de sucs gastriques, ce qui aura tendance à aggraver davantage les symptômes.

Ainsi, le stress a un impact sur le passage des aliments dans notre estomac. Il peut par exemple décider de le vider plus rapidement ou plus lentement, provoquant certains symptômes comme la diarrhée, la constipation ou les nausées.

Enfin, le stress peut également perturber le fonctionnement normal du système immunitaire, ce qui peut entraîner une inflammation de l’intestin et l’apparition de symptômes gastro-intestinaux.

Baisse d’énergie, fatigue, manque d’énergie

Le stress réduit la production d’énergie dans le corps et perturbe le fonctionnement normal du système immunitaire ce qui entraîne une inflammation et une baisse d’énergie.

Il peut également perturber le fonctionnement normal du système nerveux et entraîner une augmentation de la fatigue.

Par ailleurs, le stress prolongé peut également causer une fatigue chronique qui peut à son tour altérer le sommeil et provoquer une baisse d’énergie et une insomnie. Nous pouvons ainsi être coincés dans une spirale fatigue-insomnie-fatigue.

Complications sur le long terme (stress chronique)

Voici quelques risques liés au stress chronique :

  • Les douleurs de dos
  • Les maladies cardiaques telles que l’hypertension, les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les crises cardiaques
  • Le syndrome métabolique
  • Le burn out
  • L’asthme 
  • Les problèmes de santé mentale
  • Les troubles du sommeil
  • L’obésité
  • Les troubles de la personnalité, la dépression, l’anxiété
  • Les problèmes de peau

Des solutions pour lutter contre le stress

Quand le stress est positif (le bon stress ou l’eustress), il est bénéfique, stimulant et nous permet de nous surpasser pour atteindre nos objectifs. En revanche, lorsqu’il devient toxique, nous devons apprendre à le gérer. Voici quelques pistes :

  • Pratiquer la méditation
  • Se mettre au sport
  • Essayer les séances de massage et faire le plein d’hormones du bonheur et du bien-être
  • Essayer les anti-stress naturels (plantes anxiolytiques)
  • Développer sa créativité
  • Consulter son médecin traitant ou son psy (psychologue, psychiatre)
  • Identifier les causes du stress pour apprendre à mieux gérer les agents stresseurs
  • Apprendre à s’organiser dans son travail
  • Définir ses priorités
  • Éviter de s’isoler et plutôt voir ses amis, sa famille et bien s’entourer

Conclusion

Le stress fait partie de notre quotidien, mais il ne doit pas prendre le dessus sur nos vies. La première chose à faire pour apprendre à mieux le gérer est de savoir identifier ses signes et symptômes. 

Notons que les études récentes ont montré qu’une bonne gestion du stress pouvait conduire à une augmentation de l’espérance de vie. En adoptant une approche proactive vis-à-vis du stress, nous pouvons ainsi mener une vie plus heureuse, plus longue et plus saine.

Les sources

Merci de votre partage :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.