|

Les symptômes du burn-out : identifier les signes d’un épuisement professionnel

Burn-out symptôme  Identifier les signes d’un épuisement professionnel

Dans un milieu professionnel ou personnel, si vous êtes constamment exposé par le stress, vous pouvez être concerné par le burn-out.

Comment reconnaître les symptômes du burn-out ?

Il peut se manifester par l’épuisement, la dépression, l’isolement, le manque d’enthousiasme au travail et la diminution des performances. 

Dans la suite de cet article, j’aborde en profondeur les différents symptômes du burn-out et comment le détecter tôt pour mieux le surmonter. 

Si vous pensez souffrir du burn-out et que vous ne savez pas par quoi commencer, cet article est fait pour vous.

Commençons !

Qu’est-ce que le burn-out ?

Le burn-out – souvent appelé le syndrome d’épuisement professionnel – est un type d’épuisement physique, mental et émotionnel qui peut survenir lorsqu’une personne se sent dépassée et incapable de faire face au stress de ses diverses responsabilités.

Il peut toucher les personnes ayant fait face à de longues périodes de stress et se manifeste généralement par l’épuisement et la fatigue, le cynisme et le sentiment d’être incapable de mener à bien votre travail.

Autrement dit, lorsque votre intérêt pour votre travail commence à faiblir, que vous commencez même à le détester et à perdre le contrôle, c’est un signe que l’épuisement professionnel n’est pas loin.

Le burn-out : les hormones impliquées !

Les causes du burn-out

Avant de rentrer dans le vif du sujet de cet article, il est important de comprendre les causes du burn-out et comment il est déclenché.

Pourquoi ? Parce que cela vous permettra de le traiter à la racine en agissant directement sur l’élément déclencheur. Le burn-out peut avoir plusieurs causes :

  • Le perfectionnisme  
  • Le harcèlement moral au travail
  • La peur du licenciement et incertitudes sur sa continuation 
  • Les conditions de travail dangereuses
  • Les attentes floues de la part des employeurs et des collègues
  • Les relations compliquées avec les patrons et les collègues
  • La discrimination au travail
  • Le surcharge de travail
  • La pression pour atteindre des niveaux de performance élevés 
  • La nécessité de jongler avec de multiples tâches et responsabilités
  • Les conflits interpersonnels sur le lieu de travail
  • Le manque de reconnaissance
  • Le fait de vouloir trop plaire aux autres 

Quels sont les signes et symptômes du burn-out ?

Contexte et quelques symptômes du burn-out

Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil, tels que l’insomnie et l’hypersomnie, sont des signes bien connus d’une personne souffrant d’épuisement professionnel.

Elle peut se retrouver vidée de ses émotions et incapable de faire face aux exigences de la vie quotidienne. En conséquence, le corps peut réagir en augmentant ou diminuant la quantité de sommeil dont il a besoin, ce qui entraîne des troubles du sommeil. 

Une quantité inadéquate de sommeil réparateur peut compliquer davantage les symptômes du burn-out en réduisant les niveaux de concentration et d’attention – ce qui conduit à une plus grande détresse psychologique.

Épuisement

Epuisement - symptome du burnout

L’épuisement est un des signes les plus courants du burn-out. 

Il peut se manifester de diverses manières, notamment par une sensation de fatigue même avec beaucoup de sommeil. Il s’accompagne généralement d’une diminution des performances au travail ou à l’école en raison de la fatigue.

Avec d’autres symptômes tels que la baisse de motivation ou l’apathie, l’épuisement et la fatigue sont des signes révélateurs d’un éventuel burn-out.

Les symptômes physiques

Le burn-out peut également se manifester par des symptômes physiques tels que des maux de tête, des maux d’estomac, l’apparition d’une tâche blanche sur la langue, des migraines, des douleurs musculaires, des variations de poids (prise de poids liée au niveau de cortisol, obésité, syndrome de cushing), des douleurs thoraciques (névralgie intercostale, pointe au coeur, contraction dans la poitrine) ou respiratoires (essoufflement, hyperventilation) ou des inflammation de la peau (éruptions cutanées, urticaire)

La combinaison de ces maux physiques peut rendre encore plus difficile l’accomplissement des tâches les plus simples.

Les sautes d’humeur et l’anxiété

Les sautes d’humeur et l’anxiété - symptome du burnout

Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel peut également provoquer un large éventail d’émotions difficiles provoquées par les sautes d’humeur et l’anxiété. Ces émotions peuvent aller de l’irritabilité à des sentiments de tristesse, d’inquiétude excessive et de honte, ainsi qu’à une colère soudaine.

Les troubles de l’humeur sont un autre symptôme du burn-out qui peut varier d’une personne à l’autre en fonction de sa situation.

Il est donc important de reconnaître quand vous ressentez ces sentiments et de trouver des moyens de les gérer afin de réduire les effets de votre épuisement et ne pas tomber dans un état de mal être.

Les maladies fréquentes

Le syndrome d’épuisement professionnel provoque ainsi des maladies fréquentes car il réduit la capacité du système immunitaire à combattre les infections. 

De fait, les personnes qui souffrent de burn-out sont plus susceptibles de contracter des maladies comme les rhumes, la grippe et d’autres infections respiratoires, car elles sont confrontées à un stress chronique

De plus, les personnes ayant un système immunitaire affaibli peuvent être plus susceptibles aux maladies infectieuses. Par exemple, les infections bactériennes et virales peuvent s’aggraver si le système immunitaire ne réagit pas de manière adéquate pour combattre l’infection. Les symptômes d’une infection peuvent varier, mais comprennent généralement la fièvre et des douleurs musculaires. 

La difficulté de concentration et la perte de mémoire

La difficulté de concentration et la perte de mémoire - signe du burn-out

Il est fréquent que les personnes souffrant d’épuisement professionnel aient du mal à accomplir les tâches quotidiennes ou à se souvenir des informations importantes en raison de leur fatigue physique et surtout mentale.

En effet, le burn-out est souvent accompagné de stress chronique, de manque d’énergie et d’anxiété, ce qui peut interférer avec votre capacité à vous concentrer ou à retenir des informations.

Les symptômes psychologiques

Les symptômes psychologiques du burn-out incluent des sentiments de vide et d’ennui, une démotivation, une perte de confiance en soi, le sentiment d’impuissance et une baisse de l’estime de soi. Dans les cas graves, le burn-out peut même provoquer une dépression.

On observe également un manque d’intérêt et d’enthousiasme pour ce qui était autrefois passionnant, des ruminations et des pensées négatives cycliques qui peuvent donner lieu à des comportements toxiques et autodestructeurs.

La baisse de la productivité et de la performance

La baisse de la productivité et de la performance - signe du burn-out

La baisse de la productivité et de la performance sont des signes bien connus du burn-out.

En effet, les symptômes du burn-out, tels que l’anxiété et la faible estime de soi, peuvent entraver la capacité à travailler efficacement et à prendre des décisions judicieuses. C’est pourquoi, les personnes qui en souffrent peuvent avoir du mal à terminer les tâches et les projets dans les délais.

Comment détecter le burn-out : les 12 signes d’alerte

Comment détecter le burn-out  les 12 signes du burnout symptôme

Selon les psychologues Herbert Freudenberger et Gail North, il existe 12 phases de burn-out que les individus doivent connaître afin d’en identifier les symptômes.(1)

Ces signes du burn-out vont d’un enthousiasme exubérant à un sentiment d’épuisement émotionnel et mental : 

  1. L’enthousiasme et la motivation excessive
  2. Vous vous poussez à travailler plus dur et plus intensément
  3. Vous commencez à négliger vos propres besoins et vous oublier
  4. Le déplacement du conflit et comportement d’évitement : Vous rejetez vos problèmes sur les autres, votre patron ou votre planning.
  5. La remise en cause de la hiérarchie de vos valeurs : Vous n’avez plus de temps pour vos besoins personnels non liés au travail.
  6. Le déni : Vous blâmez et remettez la faute sur les autres au lieu d’assumer vos responsabilités.
  7. Le repli sur soi : Vous vous isolez petit à petit et réduisez le contact social.
  8. Les changements de comportement vis à vis de votre entourage
  9. La dépersonnalisation : Tout devient mécanique. Vous perdez de vue vos valeurs et celles des autres.
  10. Le vide intérieur : Vous êtes ressentez un sentiment de vide à l’intérieur et/ou d’anxiété et vous le compenser avec des excès de nourritures, de sexe ou de drogue.
  11. La dépression : Rien ne va plus. Vous êtes épuisé, envahi de tristesse et perdez tout enthousiasme pour l’avenir. Votre estime de vous-même chute et vous ressentez un fort sentiment de culpabilité, de mal être et d’échec.
  12. Le syndrome d’épuisement professionnel : On peut parler officiellement d’un burn-out à ce stade. Vous êtes effondré mentalement ou/et physiquement. A ce stade, consultez en urgence votre médecin traitant ou un professionnel de la santé mentale.

Il est important de pouvoir détecter chaque symptôme décrit dans ces étapes à un stade précoce afin d’éviter que le burn-out ne s’aggrave.

Comment gérer les signes du burnout ?

Techniques pour gérer les signes du burn-out symptômes

Ne négligez pas le stress au travail. La prévention de l’épuisement professionnel est essentielle à un mode de vie sain et productif. Voici quelques solutions pour lutter contre le burn-out :

Apprendre à respirer pour traiter les symptômes du burn-out

L’épuisement professionnel peut entraîner une augmentation du stress et de la fatigue, deux phénomènes que les exercices de respiration cherchent à atténuer en réduisant la production de cortisol et l’adrénaline (hormones de stress). En effet, la respiration peut aider à gérer les symptômes du burn-out en vous apportant une plus grande conscience et calme.

De plus, lorsque nous nous concentrons sur notre respiration, nous prenons de la distance par rapport à notre environnement, ce qui nous aide à nous calmer et à nous détendre. Cela crée un espace mental qui nous permet d’aborder notre travail avec plus de concentration et de clarté tout en réduisant les symptômes tels que la fatigue, les insomnies ou les sautes d’humeur.

Apprendre à respirer pour traiter les symptômes du burn-out

Il existe plusieurs types de respirations qui peuvent être utilisés pour gérer le burn-out, dont la respiration diaphragmatique, la respiration au carré, la respiration 478 ou la cohérence cardiaque.

Mettre en place des habitudes saines au travail 

Voici quelques habitudes à mettre en place au travail pour éviter le burn-out :

  • Éviter de se mettre dans une situation d’interruptions permanentes
  • Apprendre à gérer son temps (dresser une todo list, prioriser ses tâches)
  • Diminuer le sucre, le café, l’alcool et le tabac
  • Prendre l’habitude de déléguer quand c’est nécessaire
  • Apprendre à dire non à ses collègues du travail
  • Prendre soin de son bien-être (méditer, prendre une pause régulièrement, etc.)

Par ailleurs, même si le burn-out n’est pas considéré comme une maladie professionnelle, n’hésitez pas à en parler à votre responsable des ressources humaines ou à votre patron pour vous aider à remonter la pente.

Faire du sport

Faire du sport peut aider à gérer les symptômes d’un burn-out en fournissant un moyen sain d’évacuer le stress et de retrouver l’équilibre émotionnel. 

Faire du sport -burn-out symptôme
Tirachard Kumtanom via Pexels

Les exercices physiques sont connus pour aider à déclencher la production d’endorphines, qui sont les hormones qui procurent une sensation d’euphorie et réduisent le stress. De plus, le sport permet à votre organisme de se débarrasser des toxines accumulées pendant les périodes de stress et contribue à renforcer votre système immunitaire. Faire du sport est donc un excellent moyen de réduire naturellement le burn-out, en libérant le stress et en améliorant la santé mentale et physique.

Manger une alimentation équilibrée

Un régime de neuro-nutrition composée d’une alimentation riche en vitamines, minéraux et nutriments tels que l’oméga 3, le magnésium et les vitamines B et C peut aider à réduire le stress et à améliorer la santé des muscles, des os et du cerveau. 

  • Les aliments riches en oméga 3 comprennent les poissons gras comme le saumon, les sardines et la truite. 
  • Les aliments riches en magnésium comprennent le soja, les graines de sésame et de tournesol, le quinoa, les amandes et l’avoine. 
  • Des sources de vitamine B comprennent des œufs, du brocoli et du bœuf haché. 
  • Quant à la vitamine C, on trouve des oranges, des kiwis ou encore des poivrons rouges. Manger une variété d’aliments qui contiennent ces nutriments peut aider à gérer efficacement le burn-out.

Adoptez de bonnes habitudes de sommeil

adopter de bonnes habitudes de sommeil -burn-out symptômes

Malgré la tentation de travailler à toute heure de la journée, l’esprit et le corps ont besoin de repos pour être efficaces au travail. Il est donc important de créer une routine qui vous permettra de dormir rapidement et suffisamment chaque nuit.

Il s’agit notamment de se réserver un certain nombre d’heures pour dormir, d’éteindre les appareils électroniques une heure avant de se coucher, d’utiliser des rideaux occultants ou des masques pour les yeux et de créer un environnement qui réduit les distractions et permet un repos de qualité.

Demander de l’aide auprès d’un psychologue

Il faut généralement plusieurs mois pour sortir d’un burn-out (jusqu’à 24 mois lorsque les symptômes sont sévères !). Cela signifie qu’il faut demander de l’aide très tôt pour éviter le pire et reconnaître que vous avez besoin d’aide est une première étape importante.

La thérapie en ligne ou en cabinet fournit des outils qui peuvent vous aider à reconnaître et à surmonter la pression ou les difficultés que vous rencontrez. Une fois que vous comprenez mieux ce qui se passe en vous, il est plus facile de prendre les mesures nécessaires pour réduire ou éliminer le stress lié à votre burn-out.

De plus, trouver un moyen sain de remplacer les mauvaises habitudes qui contribuent à l’anxiété et au stress chroniques est essentiel pour ne pas retomber dans le burn-out. La thérapie peut également offrir un soutien pendant les moments difficiles.

Lisez l’article suivant pour aller plus loin et comprendre pourquoi consulter un psychologue pour gérer le stress du burn-out.

Risques liés au burn-out

Résumons. Si le burn-out n’est pas traité, il peut entraîner des conséquences à court et à long terme qui affectent tant la santé physique que mentale. 

A court terme, les personnes victimes de burn-out peuvent souffrir d’anxiété accrue, de problèmes digestifs, de perte d’appétit et de troubles du sommeil. 

A long terme, le burn-out peut entraîner une dépression clinique et une baisse significative du système immunitaire si rien n’est fait pour lutter contre le stress accumulé et rétablir l’équilibre émotionnel.

Risques liés au burn-out

Les cas graves d’épuisement professionnel peuvent même nécessiter un traitement médical ou une assistance médicale sous forme de thérapie par la parole ou de médicaments sur ordonnance. 

Dans les cas les plus extrêmes, il peut pousser au suicide, provoquer le diabète ou les maladies cardiaques.

Il est donc important de reconnaître les signes de l’épuisement professionnel chez soi et chez les autres, afin de pouvoir intervenir rapidement avant que la situation ne devienne ingérable.

Signes et symptômes du burn-out : les questions fréquemment posées 

A retenir sur les signes et symptômes du burn-out

Le burn-out est une maladie mentale de plus en plus évoquée dans le milieu du travail.

Il est possible de détecter le burn-out en remplissant le questionnaire CBI. Vous pouvez également faire le parallèle avec les 12 phases du burn-out défini par les psychologues Herbert Freudenberger et Gail North. Toutefois, seul un professionnel de la santé mentale peut vous faire un diagnostic complet.

Le burn-out peut impacter la santé de plusieurs manières, allant de l’aspect physique et psychologique à l’aspect mental et comportemental.

Pour gérer efficacement le burn-out, il est important de prendre le temps de s’occuper de soi et de se détendre. Cela peut inclure des activités comme l’exercice, une alimentation saine, des techniques de respiration et un sommeil suffisant. 

Par ailleurs, une aide professionnelle sous forme de thérapie est quasiment indispensable pour traiter l’épuisement professionnel en fonction de sa sévérité.

Merci de votre partage :)

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *