8 conseils efficaces pour se destresser avant un entretien

8 conseils efficaces infaillibles pour destresser avant un entretien

Vous vous sentez anxieux et stressé pour votre prochain entretien d’embauche ? 

Des astuces efficaces existent. Pour réussir un entretien d’embauche, il ne suffit pas d’avoir des connaissances et des compétences. Les employeurs veulent être sûrs qu’ils embauchent la bonne personne pour le poste. Il est donc important de : 

Dans cet article, vous découvrirez :

  • Des solutions préconisées par la science pour déstresser
  • Des outils puissants utilisés par les coachs et les préparateurs mentaux pour changer votre état d’esprit
  • Comment la respiration – cet outil simple et sous-estimé – peut évacuer votre stress

En apprenant à vous détendre et à évacuer votre stress en amont, vous vous donnez plus de chances de faire une bonne première impression à votre recruteur, tout en protégeant votre santé mentale pendant cette période stressante. De plus, ces techniques vous seront utiles bien au-delà des entretiens, imaginez que vous puissiez apporter cette même tranquillité d’esprit dans la vie de tous les jours !

Commençons.

Préparez et visualisez l’entretien

Préparez et visualisez l’entretien d'embauche pour lutter contre le stress
Source : Christina Morillo via Exels

Les entretiens de recrutement peuvent être une expérience éprouvante pour les nerfs. Certaines personnes ont un blocage psychologique et sont paralysées lors d’un entretien d’embauche, ce qui leur fait perdre les moyens. Alors comment bien les préparer ?

Qu’il s’agisse d’anticiper les questions difficiles qui pourraient être posées ou de régler les problèmes logistiques la veille, il existe une multitude de moyens de se préparer à un entretien d’embauche et de déstresser.

Comment ça marche ?

La peur de l’inconnue est une source d’anxiété et de stress bien connue. Mettez toutes les chances de votre côté :

  • Prenez le temps de vous préparer et réfléchissez aux questions qui pourraient vous être posées et trouvez des réponses qui vous inspirent confiance. Notez que plus vous êtes informé sur votre environnement, plus vous avez la sensation de maîtriser la situation. Ce qui réduit drastiquement le stress.
  • Entraînez vous, répétez (encore et encore!) vos réponses la veille, faites une simulation si possible et visualisez l’entretien. 
  • Préparez tous vos documents, choisissez une tenue appropriée qui vous mette à l’aise.
  • Surtout, veillez à ce que tous les détails soient réglés avant le jour J (où vous allez passer votre entretien, comment vous y rendre, quel carnet de notes ou quelles fournitures apporter) pour être parfaitement concentré le jour du rendez-vous.

Rien qu’avec ces mesures, vous pouvez déjà considérablement atténuer votre niveau de stress et de panique le jour de votre entretien d’embauche.

Pratiquez la respiration profonde et lente pour destresser avant un entretien

Pratiquez la respiration profonde et lente avant l’entretien - réduire le trac
Source : cottonbro studio via Pexels

En situation de stress, votre cerveau vous envoie des signaux de dangers : votre respiration devient courte et rapide, votre rythme cardiaque s’accélère, vos mains peuvent trembler et vous pouvez perdre vos moyens. 

C’est pourquoi la respiration profonde et lente est un moyen simple et incroyablement efficace pour gérer le stress avant un entretien d’embauche.

Les études scientifiques montrent que la respiration profonde améliore le fonctionnement cognitif, minimise les réponses émotionnelles liées au stress et augmente l’énergie et le bien-être général. De plus, une pratique régulière permet d’atténuer le stress dans les situations à long terme.

Concrètement, comment ça marche ?

  • Pour commencer, le plus important est de vous assurer que vous êtes dans une position confortable. Vous pouvez être debout, assis, les pieds à plat sur le sol, ou même allongé. 
  • Commencez par inspirer lentement et profondément par le nez, en laissant votre abdomen se dilater et se contracter à chaque respiration. 
  • Expirez doucement par la bouche. 
  • Gardez un rythme régulier, comptez de 1 à 5 à chaque expiration et inspiration. Vous devriez avoir l’impression de remplir et de vider votre estomac en poursuivant ce mouvement. 
  • N’hésitez pas à compter le nombre d’inspirations et d’expirations que vous faites, essayez de viser 4 à 6 respirations par minute
  • Faites cet exercice pendant 5 minutes, 3 fois par jour (avant et même pendant votre entretien si vous avez une crise de panique)
  • Plus vous passerez du temps à pratiquer la respiration profonde, plus l’effet anti-stress sera important !

Relaxez-vous pour diminuer le rythme cardiaque avant l’entretien

8 techniques de relaxation peu connues pour évacuer le stress

Il est important de se rappeler que le stress n’est pas seulement une expérience émotionnelle, mais aussi physique. En effet, votre organisme peut provoquer des tensions musculaires si vous êtes stressé ou anxieux avant votre rendez-vous de recrutement. 

Vos muscles peuvent se contracter et vous pouvez ressentir des douleurs (ventre, dos, cou…). Prendre du temps pour soi est un moyen efficace de calmer votre trac

Comment ça marche ? 

Vous pouvez par exemple :

  • Prendre un bain chaud relaxant avec des sels de bain aux huiles essentielles anti-stress et/ou avec votre musique préférée en fond sonore.
  • Faire une promenade paisible dans la nature peut rajeunir vos sens et vous permettre de vous recentrer en faisant le plein d’endorphines et de sérotonine (hormones anti-stress). 
  • Méditer ou faire des exercices de yoga
  • Faites des étirements
  • Faire du sport

En vous accordant ces temps d’arrêt indispensables, vous contribuez non seulement à réduire votre anxiété, mais aussi à vous nourrir émotionnellement, ce qui vous permettra d’affronter tous les facteurs de stress qui se présenteront le jour J (de la salle d’attente à l’entretien).

Prenez du recul et relativisez (pre-mortem)

Prenez du recul et relativisez (post mortem) - solution anti-stress
Source : Tingey Injury Law Firm via Unsplash

Il n’est pas rare de commencer à paniquer et piquer des crises de nerfs lorsque l’entretien se corse. Prenez cela comme un défi à relever et mettez les choses en perspective pour déstresser. 

Par exemple, vous pouvez être agacé par l’attitude ou les questions provocantes du recruteur. Vous pouvez même le trouver froid et dur. Dans ces situations, vous pouvez mettre la situation en perspective et vous dire que le recruteur, comme tout le monde, n’est qu’un être humain avec ses propres motivations, devoirs et autres obligations envers son entreprise. Il cherche d’abord à recruter le meilleur candidat, quitte à le pousser temporairement vers ses retranchements et le rendre un peu nerveux.

Par ailleurs, l’exercice pre-mortem s’est révélé être un moyen particulièrement redoutable pour garder la tête froide et réduire le stress. Cette technique des philosophes stoïciens de l’Antiquité consiste à anticiper les scénarios et de s’y préparer activement, ce qui peut vous aider à évacuer le stress en vous permettant d’accepter le fait que tout ne se passe pas toujours comme prévu dans la vie.
Il vous permet également de mieux vous préparer aux défis inconnus et vous apprend à réfléchir aux expériences passées, ce qui peut vous aider à élaborer vos stratégies de gestion du stress. De cette manière, il contribue à renforcer la confiance en soi et à développer une plus grande résilience et de contrôle face aux situations stressantes.

Rationalisez vos peurs pour réduire le stress

Rationalisez vos peurs pour réduire le stress
Source : Alex Green via Pexels

La rationalisation de la peur fait partie de la stratégie utilisée dans la thérapie cognitivo-comportementale (TCC). En amenant votre esprit conscient à réfléchir de manière plus objective à vos peurs irrationnelles, vous serez en mesure de surmonter les émotions et les pensées génératrices de stress. 

En effet, la TCC considère que ce n’est pas la situation qui cause de l’anxiété mais votre perception de celle-ci. Il est donc facile de tomber dans une spirale de stress basée sur des peurs irrationnelles et des dangers perçus. 

Prendre le temps d’un examen rationnel aide à recadrer ces peurs, ce qui nous permet de gérer le stress de manière plus réaliste.

Concrètement, comment ça marche ?

  • Identifiez toutes les pensées négatives et les peurs qui vous génèrent du stress sur l’entretien. Par exemple : “Je n’ai pas d’expériences sur la tâche X mentionnée dans la fiche de poste, je ne suis pas assez bon pour cet emploi”
  • Challengez et mettez ces pensées au défi. Par exemple : “Lors de ma précédente expérience, j’ai appris à maîtriser la tâche Y en très peu de temps, j’ai une bonne capacité d’apprentissage, je peux apprendre la tâche X, ce n’est pas un blocage.”
  • Enfin, rappelez-vous que votre employeur a déjà lu votre CV – plus d’une fois – et qu’il a quand même considéré votre profil pour un entretien.

Adoptez un discours intérieur positif

Adoptez un discours intérieur positif - entretien d'embauche
Source : RODNAE Productions via Pexels

Le dialogue positif avec soi-même est un outil puissant de réduction du stress ; il peut avoir un impact significatif sur le bien-être mental, physique et émotionnel. Au niveau le plus élémentaire, le dialogue positif consiste à choisir activement de se parler avec gentillesse et de manière positive lorsque des facteurs de stress apparaissent. Plutôt que de se concentrer sur la difficulté d’une situation ou de se déprécier, le dialogue positif nous aide à reformuler notre stress en termes d’optimisme, de force et de résilience.

Adopter cette pratique avant un entretien d’embauche peut empêcher le stress de vous submerger, renforcer la confiance en votre propre capacité à faire face au stress et développer des stratégies d’adaptation plus saines. Elle permet également d’avoir un dialogue positif avec vous-même et permet de reconnaître vos points forts et les actions que vous avez entreprises et qui ont été couronnées de succès dans le passé.

Par exemple :

Prendre quelques instants pour vous rappeler que vos compétences et vos points forts peuvent vous aider à rester confiant tout au long du processus. Depuis la recherche du poste sur internet ou auprès d’un cabinet de recrutement, la préparation aux questions éventuelles jusqu’à l’entrée dans la salle d’attente le jour de l’entretien.

Surmontez le syndrôme de l’imposteur pour gérer son stress avant l’entretien

Comment surmonter le syndrome de l’imposteur - nervosité anxiété
Source :  Mutzii via Unsplash

Ne vous êtes-vous jamais senti comme un …imposteur ? Si c’est le cas, vous n’êtes pas seul. Sachez qu’une étude menée en 2017 indique que 7 adultes sur 10 en ont déjà fait l’expérience à un moment de leur vie.

Le syndrome de l’imposteur se produit lorsque vous doutez de votre capacité à accomplir une tâche, et il est malheureusement fréquent avant un entretien. 

Comment surmonter le syndrome de l’imposteur ?

Pour réduire efficacement le stress lié au syndrôme de l’imposteur, vous pouvez : 

  • Faire face à vos pensées négatives en séparant vos sentiments des faits, regardez ce que vous avez accompli et soyez-en fier.
  • Arrêter de vous comparer aux autres, chacun d’entre nous possède des qualités uniques qui nous rendent singuliers et compétitifs sur le marché du travail.
  • Discuter avec une personne de confiance qui vous connait bien et lui demander un avis honnête.

Et les 10 dernières minutes avant le rendez-vous …

En appliquant tous les conseils ci-dessus, vous devez être confiant et déterminé pour votre entretien. Vous êtes désormais dans la salle d’attente, votre entretien se déroule dans 10 minutes :

  • C’est le moment de vous étirez une dernière fois et de prendre quelques respirations lentes et profondes. À ce moment-là, la pression artérielle, le rythme cardiaque et le niveau de stress sont généralement au maximum, alors tout outil de réduction du stress vaut la peine d’être essayé !
  • Vérifiez une dernière fois votre tenue pour vous assurer qu’elle est impeccable et professionnelle. Cela contribuera à renforcer votre confiance et donnera l’impression que vous êtes préparé et organisé. 
  • Motivez-vous ! Prenez quelques minutes avant d’entrer dans la salle d’entretien pour vous remémorer et répéter votre discours intérieur positif. En vous rappelant vos talents et vos réalisations – il n’y a rien de mal à se vanter un peu – vous pouvez aussi vous donner un peu plus de courage pour l’entretien !

Questions fréquemment posées sur comment gérer son stress avant un entretien d’embauche

  • Impostor Syndrome: What It Is and How To Overcome It – Healthessentials
Merci de votre partage :)

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *