Les hormones du stress

Les 7 hormones du stress

Quelles sont les hormones du stress ?

Il existe au moins 7 hormones impliquées dans le stress. En effet, le stress est le résultat d’une cascade de réactions hormonales dans notre organisme. Si le cortisol est l’hormone qui vient en tête en premier lorsqu’on pense au stress, en réalité elles sont nombreuses à être impliquées dans le processus de stress. Le taux de certaines hormones augmentent dans le sang tandis que d’autres diminuent.

Voici les 7 hormones impliquées dans le stress :

  • L’adrénaline
  • Le cortisol
  • Le noradrénaline
  • L’insuline
  • La prolactine
  • L’oestrogène
  • La testostérone
  • L’ocytocine
  • La vasopressine
  • L’ACTH

Hormone du stress : l’adrénaline ou épinéphrine

Parfois connue sous le nom de l’hormone des sensations fortes ou l’hormone guerrière, l’adrénaline est sécrétée par les glandes surrénales puis libérée dans le sang en cas d’émotions intenses comme le saut en parachute, la prise de risque intense au travail ou les courses de voitures. Cette hormone du stress augmente la tension artérielle, accélère le rythme cardiaque et le pouls, aiguise nos sens et contribue à la dilatation des pupilles.

Hormone du stress : Le cortisol

Le cortisol est produit après la première vague d’adrénaline. Son rôle consiste à augmenter le taux de sucre dans le sang et à s’assurer que l’énergie nécessaire à cette situation de “menace” soit bien produite et dirigée au bon endroit. Par exemple, le cortisol peut transformer la graisse dans le sang en sucre et le diriger vers les muscles des jambes, le cœur ou le cerveau. Face au stress, le cortisol maintient ainsi un niveau d’énergie élevé pour aider l’organisme à affronter le danger. 

Hormone du stress : Le noradrénaline

Précurseur de l’adrénaline, ce neurotransmetteur influe sur l’augmentation de la glycémie et du rythme cardiaque. Pendant les moments de stress, le noradrénaline favorise l’excitation, la vigilance et influe sur la qualité du sommeil et le ralentissement des mouvements intestinaux. 

Hormone du stress : L’insuline

En situation de stress, le niveau d’adrénaline, de noradrénaline et de cortisol augmentent et tirent vers le haut le taux de glycémie pour apporter de l’énergie au corps. L’insuline est alors déversée dans le sang pour réguler le taux de glycémie (taux de sucre dans le sang).

Hormone du stress : La prolactine ou l’hormone de lactation

La prolactine ou l’hormone de lactation permet aux femmes d’allaiter après un accouchement. Chez l’homme, son rôle est encore inconnu. En situation de stress, son niveau baisse et peut impacter la production de lait ou provoquer des irrégularités dans le cycle menstruel de la femme. Chez l’homme sa diminution peut provoquer la baisse de la libido ou les troubles de l’érection.

Hormone du stress : L’œstrogène

Cette hormone sexuelle féminine est présente en grande quantité chez la femme et en quantité moindre chez l’homme. Les études montrent que le stress chronique peut diminuer le niveau d’œstrogène chez la femme ce qui peut impacter l’humeur et le sommeil.

Hormone du stress : La testostérone

Des études montrent qu’un niveau de cortisol élevé peut faire baisser le niveau de testostérone chez l’homme. Tandis qu’elle peut dérégler le cycle menstruel chez la femme. Il peut également causer de la fatigue et une perte musculaire.

Hormone du stress : L’ocytocine ou l’hormone de l’amour et de l’attachement

Une augmentation du niveau d’ocytocine réduit le cortisol et renforce le bien-être. Elle est stimulée pendant les rapports sexuels, l’accouchement chez la femme et lorsque nous tissons des liens avec d’autres personnes. L’ocytocine est également connue comme une hormone du bonheur anti-stress.

Hormone du stress : La vasopressine ou l’hormone antidiurétique (ADH)

La vasopressine ou l’hormone antidiurétique (ADH) intervient dans beaucoup de domaines et remplit un rôle fondamental dans notre équilibre. En situation de stress ou d’anxiété, elle est libérée dans le sang et permet de réduire les tensions, les douleurs musculaires, les migraines, etc.

Hormone du stress : L’ACTH ou l’hormone corticotrope

Sécrétée par l’hypophyse, une petite glande située sur la base du cerveau, l’ACTH ou l’hormone corticotrope agit en couple avec le cortisol. Ainsi, lorsqu’elle est sécrétée, elle augmente la production du cortisol.

A retenir sur les hormones du stress

La réaction de stress se manifeste comme une tentative d’adaptation aux exigences de l’environnement et les hormones du stress sont à la base de cette réaction.

L’échec de cette tentative d’adaptation débouche sur des maladies comme les ulcères, l’asthme, les maladies mentales, etc.

Merci de votre partage :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.