| | |

Essoufflement : 10 traitements naturels à base de plantes et d’huiles essentielles

Essoufflement - 10 remèdes naturels plantes, huiles essentielles
Essoufflement – 10 remèdes naturels plantes, huiles essentielles

L’essoufflement peut avoir un impact considérable dans notre quotidien. Ces causes sont nombreuses, allant des allergies à l’asthme et à d’autres affections respiratoires. 

Comment traiter l’essoufflement naturellement ? Des remèdes naturels à base de plantes et d’huiles essentielles comme le Ravintsara et la lavande ont montré leur efficacité pour soulager les difficultés respiratoires. 

Dans un précédent article, j’ai abordé des techniques de respiration pour traiter l’essoufflement lié au stress. Cette fois-ci, je vous propose de découvrir 10 remèdes de grand-mère à base de plantes.

Sans plus attendre, commençons !

L’essoufflement ou la dyspnée : de quoi s’agit-il ?

La dyspnée, plus communément appelée essoufflement, est une sensation pénible de difficulté à respirer confortablement. Elle s’accompagne généralement d’une respiration difficile et saccadée, d’un manque d’air, parfois de spasmes du diaphragme, de douleurs aux omoplates et d’une douleur au thorax

Elle peut avoir de nombreuses causes différentes, notamment l’âge, l’activité physique et les facteurs environnementaux, ainsi que des affections de longue durée comme l’asthme, la BPCO ou des problèmes cardiaques. 

Notons que l’essoufflement n’est pas une maladie, mais la manifestation d’une affection ou d’un état sous-jacent. Les symptômes courants qui lui sont associés sont la fatigue, l’oppression ou la pression dans la poitrine, les vertiges, l’anxiété, la toux et la respiration sifflante. 

Enfin, l’essoufflement nécessite un examen plus approfondi afin de détecter le problème médical sous-tend. Il est donc important de consulter un médecin si ces symptômes persistent. 

Par exemple, si la cause sous-jacente est le stress, la solution durable consiste d’abord et avant tout à apprivoiser ce stress. Néanmoins si vous cherchez des solutions rapides et efficaces pour traiter l’essoufflement sur le court terme, ci-dessous 10 remèdes naturels.

10 Remèdes naturels pour traiter l’essoufflement

Le gingembre (thé et en extrait)

Revitalisez vos poumons et tenez les infections respiratoires à distance avec une infusion apaisante au gingembre. Il a été démontré que ce remède naturel dégage les voies respiratoires, prévenant ainsi l’apparition d’affections telles que le rhume, la toux, la grippe, et la bronchite. Une étude menée sur 25 personnes souffrant d’asthme a même montré une amélioration de leurs conditions respiratoires après la consommation d’extraits de gingembre !

De plus, les propriétés anti-inflammatoires du gingembre aident à réduire l’inflammation des poumons. C’est pourquoi, boire une tasse de thé chaud au gingembre peut détendre vos muscles et vous calmer, ce qui facilite l’absorption d’une plus grande quantité d’oxygène à chaque respiration.

L’huile de ravintsara

L’huile de Ravintsara est un remède naturel qui agit en libérant les sinus obstrués. Elle aide à ouvrir les voies respiratoires au niveau des bronches et des poumons pour permettre de respirer plus librement.

Pour augmenter encore plus son efficacité, elle est souvent associée à d’autres huiles essentielles comme le romarin ou l’eucalyptus pour créer un mélange pour inhalation. L’utilisation régulière de ce mélange d’huiles apportera un soulagement efficace et durable des symptômes d’essoufflement, vous permettant ainsi de vivre sans difficulté.

L’huile d’eucalyptus 

L’huile d’eucalyptus est un remède naturel utilisé depuis des siècles contre les problèmes de respiration. 

Elle contient de l’eucalyptol (1-8 cinéole), un composé naturel puissant aux propriétés anti-inflammatoires qui permet de stimuler le système immunitaire et de traiter les infections des voies respiratoires, de la gorge et même des bronches. 

Notons qu’une étude publiée en 2014 a montré que l’eucalyptol a eu des effets très positifs sur des maladies inflammatoires des voies respiratoires comme l’asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) – qui sont deux potentielles causes de l’essoufflement.

L’inhalation de l’huile aide également à ouvrir les voies respiratoires et à soulager la congestion, ce qui permet de respirer plus facilement. Associée à ses qualités antibactériennes et antiseptiques, l’huile d’eucalyptus peut être très efficace pour traiter les affections respiratoires qui provoquent l’essoufflement.

Enfin, elle possède également de puissants pouvoirs antiviraux et immunostimulants, qui contribuent à renforcer la santé globale des poumons. Toutes ces propriétés font de l’huile d’eucalyptus un excellent remède naturel pour les personnes souffrant d’essoufflement et d’autres problèmes respiratoires, ainsi que pour celles qui veulent améliorer leur santé pulmonaire en général !

La feuille de laurier

La feuille de laurier est utilisée par de nombreuses cultures depuis des siècles en raison de ses composés médicinaux et de ses antioxydants, qui peuvent aider à promouvoir une meilleure santé cardiovasculaire. 

Lorsqu’elle est inhalée, la feuille de laurier libère les voies respiratoires en éliminant les bactéries nocives. De fait, elle peut être utilisée pour traiter la dyspnée, la toux ou la respiration sifflante.

En plus de ses propriétés antivirales, anti-inflammatoires et antibactériennes, la feuille de laurier contient également plusieurs vitamines et minéraux qui favorisent une meilleure fonction respiratoire, notamment la vitamine C et B2.

Les oignons

Riches en soufre, les oignons contiennent des composés qui peuvent aider à briser l’accumulation de fluides dans les poumons et la cavité thoracique. Avec une consommation régulière, les oignons peuvent aider à éliminer les mucosités du système respiratoire et à soulager les difficultés respiratoires. 

En outre, les oignons regorgent d’antioxydants qui réduisent le stress oxydatif dans l’organisme, cause fréquente de l’inflammation des voies respiratoires et des problèmes respiratoires. 

La quercétine – naturellement présente dans l’oignon – est aussi un antioxydant et antihistaminique qui peut être utilisée dans les traitements d’asthme bronchique. Or, ce dernier peut être une cause de l’essoufflement.  

Enfin, les oignons renforcent le système immunitaire, ce qui lui permet de combattre tout envahisseur bactérien ou viral susceptible de causer des difficultés respiratoires

L’huile de lavande

L’huile de lavande favorise l’oxygénation et réduit l’inflammation du système respiratoire, améliorant ainsi la capacité respiratoire des personnes souffrant d’essoufflement. L’inhalation d’huile de lavande par le nez, en particulier lorsqu’elle est associée à de l’huile d’eucalyptus, peut aider à déboucher les voies respiratoires obstruées, ce qui facilite encore plus la respiration en cas d’utilisation prolongée.

Par ailleurs, l’huile essentielle de lavande est très efficace contre le stress, les crises d’angoisse et l’anxiété, or ces derniers sont des causes majeures de l’essoufflement. En effet, la lavande est considérée comme un anti-stress naturel puissant.

Tous ces avantages font de l’huile de lavande un excellent choix pour ceux qui luttent contre la dyspnée en raison de son efficacité à soulager les symptômes tout en étant facile à utiliser.

Le curcuma

Les propriétés anti-inflammatoires du curcuma aident à améliorer la respiration. 

Par ailleurs, il a été démontré que la curcumine, l’ingrédient actif du curcuma, a des effets antioxydants et immunostimulants qui lui permettent de dégager la voie respiratoire et ainsi de traiter des problèmes comme l’essoufflement, la respiration sifflante et autres gênes respiratoires.

La menthe poivrée

La menthe poivrée peut être utilisée en inhalation, diffusion ou infusion et aider les personnes souffrant d’essoufflement causé par l’asthme, les allergies et d’autres problèmes de santé comme le rhume ou la toux. 

Par exemple, l’inhalation d’huile de menthe poivrée peut détendre les voies respiratoires et aider à soulager l’oppression thoracique provoquée par une gêne respiratoire. 

On attribue également à ce remède naturel des capacités décongestionnantes qui permet de libérer la voie respiratoire, de réduire les inflammations et de stimuler la circulation, ce qui contribue à accroître l’apport d’oxygène dans tout le corps.

La racine d’Osha

La racine d’osha ou la Ligusticum Porteri est une plante médicinale traditionnelle de l’ouest de l’Amérique du Nord, utilisée depuis longtemps par les Amérindiens. Aujourd’hui, elle est couramment utilisée comme remède alternatif contre les problèmes liés à la respiration tels que la bronchite, la grippe, les maux de gorge, la pneumonie et d’autres maladies pulmonaires.

Par ailleurs, les groupes autochtones Nord-Américains utilisent la racine d’Osha pour dissiper la congestion et favoriser une respiration plus fluide.

Feuille de plantain

Cette herbe est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques, qui peuvent aider à réduire la tension dans les muscles respiratoires et leur permettre de se détendre, ce qui facilite la respiration. 

Il a également été prouvé que cette herbe aide à éliminer l’accumulation de mucus qui contribue à la dyspnée. Elle est également efficace contre la bronchite chronique et l’asthme qui sont des causes potentielles d’essoufflement.

La feuille de plantain est généralement consommée sous forme de thé, et ses feuilles peuvent également être bouillies dans de l’eau, filtrées et bues plusieurs fois par jour. 

A retenir sur les remèdes naturels contre l’essoufflement

  • La dyspnée ou l’essoufflement est un problème courant, mais il peut être géré avec des remèdes naturels. Le curcuma, la menthe poivrée, la racine d’osha et la feuille de plantain sont tous des traitements efficaces contre la dyspnée qui peuvent apporter un soulagement rapide. 
  • La plupart des remèdes naturels évoqués dans cet article réduisent l’inflammation des voies respiratoires et aident à expulser l’accumulation de mucus tout en relaxant les muscles respiratoires
  • Plusieurs solutions peuvent aider à traiter l’essoufflement. Si les plantes et les huiles essentielles sont les vedettes de cet article, notez que l’apprentissage de la respiration doit être une priorité surtout si vous souffrez d’une dyspnée chronique. (ex : la technique 4-7-8, la respiration en carré, la méthode 365)
  • Les essoufflements ne sont pas à prendre à la légère et les remèdes naturels mentionnés dans cet article ne remplacent pas les conseils d’un médecin. Consultez un professionnel de la santé (médecin traitant, cardiologue, pneumologue) si vos symptômes persistent. 
Merci de votre partage :)

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *