| | | |

Essoufflement, stress et anxiété : la respiration contre la dyspnée !

Essoufflement stress anxiété angoisse solution contre la dyspnée

L’essoufflement dû au stress est un problème respiratoire assez courant dans nos vies bien remplies du XXIe siècle. 

Comment le traiter naturellement sans prendre de médicaments ?

Des techniques de respiration comme la cohérence cardiaque et la respiration diaphragmatique fonctionnent et ont fait leurs preuves pour ne pas être à bout de souffle en cas de crise de panique et de détresse respiratoire. 

Si vous voulez aller plus loin, j’aborde dans cet article 7 techniques contre l’hyperventilation et les difficultés respiratoires causées par un stress excessif.

Je traite également les questions suivantes : Quels sont les liens entre essoufflement et stress ? Comment la respiration peut aider à gérer le stress et la dyspnée ? Comment traiter les difficultés causées par la gêne respiratoire ?

Qu’est-ce que l’essoufflement ?

L’essoufflement, également appelé dyspnée, désigne une gêne respiratoire ou une difficulté à respirer. Il se caractérise par le sentiment d’être incapable de prendre une respiration complète et se traduit par une sensation de manque d’air qui rend la respiration inconfortable.

En termes médicaux, elle est considérée comme un signe de problèmes respiratoires ou cardiovasculaires et peut être un symptôme subtil de nombreuses affections telles que l’asthme, la bronchite, l’anémie et même la maladie du COVID-19. 

La dyspnée nécessite souvent une action rapide et ne doit pas être prise à la légère ; en effet, elle peut indiquer une situation d’urgence si elle n’est pas traitée. Les personnes qui en souffrent devraient consulter immédiatement un médecin afin d’obtenir un diagnostic correct et de créer un plan de guérison.

Enfin, la dyspnée peut être chronique ou aiguë. Elle est aiguë lorsque la gêne respiratoire arrive soudainement et ne dure pas longtemps, contrairement à la dyspnée chronique qui peut se prolonger pendant des semaines. 

Quels liens entre le stress et l’essoufflement ?

Le stress entraîne une respiration superficielle qui peut se traduire par un manque d’oxygène dans le sang. Cela signifie que le corps doit travailler plus dur pour obtenir suffisamment d’oxygène, ce qui entraîne un essoufflement. 

De plus, en période de stress, les gens peuvent prendre des respirations thoraciques rapides qui n’atteignent pas les parties inférieures de leurs poumons, ce qui exacerbe la sensation d’essoufflement. Le stress chronique peut même provoquer des changements physiques dans les poumons, comme un rétrécissement ou un resserrement, ce qui rend encore plus difficile et inconfortable la respiration. 

Il est important d’apprendre à réduire et à gérer les niveaux de stress, pour éviter d’aggraver encore plus la situation.

Les causes de la dyspnée

La dyspnée est une sensation de gêne respiratoire qui peut avoir des causes diverses et variées. Elle peut aller d’une sensation légère à des effets gravement invalidants. 

La cause la plus courante de la dyspnée est l’asthme, mais il existe de nombreuses autres causes possibles, notamment la pleurésie, l’emphysème, la pneumonie, la bronchite, l’obésité, les réactions allergiques, l’insuffisance cardiaque et d’autres maladies du cœur.

Cet état d’insuffisance respiratoire peut également être causé par une infection des poumons ou des voies respiratoires, une douleur intercostale liée au stress, une spasmophilie (syndrome d’hyperventilation), des extrasystoles permanentes ou même par des allergènes environnementaux tels que la pollution atmosphérique et la fumée de cigarette. 

Dans certains cas, la cause peut être plus difficile à identifier ; il peut s’agir de facteurs psychologiques tels que l’anxiété et la dépression.

Les symptômes de l’essoufflement

Les symptômes les plus courants de l’essoufflement sont : 

  • la difficulté à respirer profondément 
  • la sensation de lourdeur ou d’une douleur à la poitrine 
  • les palpitations cardiaques
  • une respiration rapide ou laborieuse (hyperventilation)
  • une respiration sifflante ou haletante lors de l’inspiration 
  • la sensation d’étouffement ou de boule dans la gorge

Dans certains cas, vous pouvez également ressentir des étourdissements, des vertiges, des nausées, une douleur à l’omoplate rendant la respiration difficile, de la nervosité et de la fatigue. L’essoufflement dû au stress peut également entraîner une exacerbation de pathologies sous-jacentes telles que l’asthme, la fibrose, l’emphysème et d’autres troubles respiratoires comme la BPCO.

Tous ces signes doivent être pris au sérieux et peuvent constituer une situation d’urgence. Il est donc important de consulter immédiatement des professionnels de santé (cardiologue, pneumologue) si les symptômes s’aggravent.

Les solutions pour traiter l’essoufflement dû au stress

La respiration diaphragmatique

La respiration diaphragmatique est un outil puissant pour soulager l’essoufflement lié au stress. En effet, en respirant à partir de votre abdomen plutôt que de la partie supérieure de votre poitrine, vous pouvez prendre des respirations lentes et profondes qui amènent plus d’oxygène dans vos poumons et votre cerveau, ce qui contribue à calmer les nerfs et à détendre le système nerveux.

La respiration diaphragmatique provoque également une baisse de l’angoisse et une plus grande relaxation de l’ensemble du corps, ce qui permet aux muscles tendus de se relâcher afin que les respirations suivantes soient prises plus facilement et avec moins d’effort.

La respiration diaphragmatique contre dyspnée essoufflement stress angoisse

Pour pratiquer la respiration diaphragmatique, il faut inspirer lentement et profondément avec le nez tout en gonflant le ventre d’abord (sans mouvement de la poitrine) avant de remplir le thorax. Ensuite, expirer doucement avec la bouche tout en vidant son ventre puis l’air restant dans sa poitrine.

Respirer dans un sac en papier

giphy

Respirer dans un sac en papier est une solution efficace contre l’essoufflement lié au stress ou aux crises de panique, car cela permet de rééquilibrer les niveaux internes de dioxyde de carbone et d’oxygène. En effet, en cas de détresse respiratoire ou de crise de stress, nous expirons trop vite et perdons beaucoup trop de dioxyde de carbone. Ce qui peut provoquer une hyperventilation ou un syndrome d’hyperventilation.

En expirant légèrement dans un sac, nous retenons une partie de l’air expiré, qui est riche en dioxyde de carbone et pauvre en oxygène. Le fait d’effectuer cette opération de manière répétée permet de reconstituer le niveau de dioxyde de carbone en manque dans le corps et de rétablir l’équilibre

Il s’agit donc d’une technique sûre et facile qui ne nécessite aucun médicament ni équipement spécialisé. Les personnes peuvent l’utiliser pratiquement n’importe où lorsqu’elles commencent à se sentir anxieuses ou dépassées.

La cohérence cardiaque pour éliminer la gêne respiratoire

La cohérence cardiaque 365 - essoufflement dyspnée stress

La cohérence cardiaque est de plus en plus reconnue comme un outil puissant pour aider à réduire la gêne respiratoire et à gérer l’essoufflement dû au stress. 

Il a été démontré que cette forme de respiration rééquilibre efficacement le système nerveux, en calmant les pensées et les émotions qui s’emballent et en favorisant les sentiments de bien-être chez les personnes qui souffrent d’une réponse excessive du système nerveux sympathique. 

Elle peut également soulager certains des symptômes physiques associés à l’essoufflement induit par le stress, tels que l’oppression de la poitrine ou la gêne lors d’une respiration complète. En traitant à la fois les aspects émotionnels et physiques de cet état, la cohérence cardiaque offre une solution intégrée à ceux qui cherchent à réduire leur détresse et à retrouver une respiration claire et régulière.

Pour pratiquer la cohérence cardiaque, il suffit d’inspirer pendant 5 secondes et d’expirer pendant 5 secondes. 3 fois par jour, en effectuant 6 respiration par minute et sur une durée de 5 minutes (la méthode 365).

Débloquer son diaphragme, une solution anti-stress

Diaphragme bloqué et essoufflement lié au stress angoisse

Le déblocage du diaphragme peut constituer un vrai tournant chez les personnes qui souffrent d’essoufflement et de gêne respiratoire liés au stress. En apprenant à utiliser pleinement sa capacité pulmonaire, il est possible de se libérer des tensions physiques et à améliorer sa capacité respiratoire.

Il est possible de débloquer son diaphragme grâce à des techniques de relaxation ou de respiration (ex : cohérence cardiaque, respiration abdominale), de la méditation, des séances d’ostéopathie ou certaines pratiques de massage aux huiles essentielles.

Le déverrouillage du diaphragme peut s’avérer très bénéfique pour les personnes souffrant de dyspnée chronique ou aiguë liée au stress, car il leur offre un moyen d’effectuer les ajustements nécessaires pour un sentiment accru de calme et de bien-être.

Pratiquer la marche pour garder un bon rythme respiratoire

marcher réduit l'essoufflement lié au stress

La marche est un moyen efficace de réduire l’essoufflement causé par une crise d’angoisse ou de stress, grâce aux rythmes naturels intégrés à l’acte.

Sortez, prenez de l’air et effectuez des respirations profondes. Non seulement la marche améliore la respiration, mais elle aide aussi à réduire le rythme cardiaque et à activer les endorphines qui peuvent améliorer votre humeur, vous rendre plus détendu et mieux à même de gérer des situations ou des sentiments difficiles.

Prévenir l’asthme causé par le stress

Prévenir l’asthme dyspnée causé par le stress

L’asthme, les essoufflements, le stress et les crises d’angoisse ne font pas bon ménage.

Il est donc important de prévenir les crises d’asthme induites par le stress en identifiant leurs déclencheurs et en modifiant son mode de vie. Par exemple en pratiquant une activité physique régulière, en se nourrissant correctement, en pratiquant la sophrologie ou la respiration abdominale.

Les exercices de relaxation pour éviter la gêne respiratoire

Les exercices de relaxation pour éviter la gêne respiratoire
Roberto Nickson via Unsplash 

Les exercices de relaxation sont un excellent moyen de traiter les essoufflements dûs au stress, car ils sont faciles à pratiquer, ne nécessitent aucun équipement particulier et se sont révélés efficaces pour combattre le stress physique et psychologique.

En vous accordant le temps de vous relaxer ou/et de rester immobile pour vous concentrer sur votre respiration, vous pouvez reprendre le contrôle du stress pour éviter les gênes respiratoires et autres symptômes du stress et de l’anxiété.

Voici quelques exercices de relaxation : 

  • Prendre un bain chaud
  • Pratiquer la sophrologie
  • Faire de la méditation de pleine conscience
  • Pratiquer la respiration abdominale ou diaphragmatique
  • Dessiner, peindre, chanter …

Questions fréquemment posées sur la dyspnée liée au stress

A retenir sur l’essoufflement lié au stress

L’essoufflement est un symptôme courant du stress, mais il existe plusieurs mesures que vous pouvez prendre pour réduire les difficultés qu’il cause et améliorer votre bien-être.

Des techniques de respiration, une bonne posture au travail ou devant votre bureau, un exercice régulier et des techniques de relaxation sont autant de moyens efficaces de réduire l’essoufflement induit par le stress. Une autre technique consiste à utiliser un traitement naturel à base de plantes.

L’application de certains de ces conseils vous aidera certainement à améliorer vos performances professionnelles et personnelles et ainsi à combattre le stress au travail ou dans votre vie personnelle.

Dans certains cas, des médicaments peuvent être nécessaires pour gérer ce symptôme mais cela dépasse le cadre de cet article. Si vos problèmes respiratoires s’aggravent, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé – comme un cardiologue ou un pneumologue – pour une prise en charge personnalisée.

  • Photo : Luci via Pexels
  • https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/asthme
Merci de votre partage :)

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *