| |

Douleur thoracique liée au stress : que disent les médecins ?

Douleur thoracique stress - avis des médecins

Souvent confondues avec les crises cardiaques, les douleurs thoraciques représentent 5% des motifs de consultation dans les services d’urgences et peuvent être d’origine pulmonaire, cardiaque, cutanée, musculaire, digestive, pariétale ou liée au stress et à l’anxiété.

Imaginez une douleur thoracique uniquement la nuit, accompagnée d’une extrasystole ou d’une sensation de stress, de fatigue et d’inconfort. Ou peut-être ressentez-vous une douleur du côté gauche sous la cage thoracique qui persiste malgré tous vos efforts pour vous en débarrasser. Ces manifestations sont souvent le reflet d’une relation complexe entre le stress, l’anxiété et les douleurs thoraciques.

En effet, l’anxiété et le stress sont étroitement liés à la douleur thoracique et peuvent même être à l’origine de symptômes tels que les crises d’anxiété, les attaques de panique ou les crises cardiaques.

Dans cet article, vous découvrirez des avis de spécialistes et de médecins sur comment identifier une douleur thoracique liée au stress, quels sont ses symptômes, comment la différencier d’une crise cardiaque et surtout comment la traiter naturellement.

A la fin de votre lecture, vous saurez prendre les mesures adéquates en cas de douleur thoracique cardiaque et non cardiaque. Sans plus tarder, commençons !

Qu’est-ce qu’une douleur thoracique ?

Selon le médecin généraliste Dr Vincent Valinducq : “la douleur thoracique n’est pas un diagnostic en soi, c’est un symptôme d’une affection ou d’une maladie.”

Elle est généralement décrite comme une sensation d’oppression dans la poitrine, une douleur aiguë et fulgurante, une pression lancinante, une contraction musculaire inhabituelle, une pointe au coeur, un spasme dans la poitrine, une constrictive ou une sensation d’étau, une douleur soudaine au niveau de la poitrine, une brûlure, un engourdissement ou une douleur sourde au niveau du thorax.

Dans certains cas, cette tension ou oppression thoracique peut irradier dans les bras, les épaules, le cou ou dans la mâchoire. On ressent alors une douleur angoissante qui ne cède pas et qui peut donner une sensation de barre ou d’étau qui sert la poitrine.

Comment le stress provoque des douleurs thoraciques ?

douleur thoracique liée au stress

Le stress chronique ou aigu, les attaques de panique et les crises d’anxiété peuvent tous être à l’origine de douleurs thoraciques, qui peuvent elles même exacerber le stress et l’anxiété formant ainsi un cercle vicieux.

Dans tous les cas, lorsque l’organisme se sent menacé, les hormones du stress comme l’adrénaline et le cortisol sont libérées dans le sang et déclenchent la réaction dite de combat-fuite.
Pour mieux faire face à cette situation, notre corps augmente le taux de glycémie, la fréquence cardiaque et la tension artérielle. Ce qui peut provoquer des contractions, des brûlures d’estomac, des difficultés respiratoires, de l’essoufflement, de la transpiration ou encore … de la douleur à la poitrine.

Douleur thoracique liée au stress VS crise cardiaque

La douleur thoracique peut nous laisser croire que notre cœur est en train de nous lâcher mais dans la plupart des cas, ce n’est pas le cas.

Le Dr Torbati du centre de recherche américain Cedars-Sinai apporte un éclairage sur le sujet : 

  • Dans le cas d’une crise cardiaque : les individus plus âgés ou d’âge moyen sont particulièrement touchés, surtout après un effort physique intense. La douleur se manifeste par vagues et se propage généralement vers la mâchoire, le cou, les omoplates ou le bras. Elle est décrite comme une sensation oppressante et écrasante, plutôt que poignante, et s’accompagne fréquemment de picotements ou de brûlures au niveau des épaules ou des bras. Contrairement à d’autres douleurs, celle-ci peut persister pendant une période prolongée.
  • Dans le cas d’une douleur thoracique non cardiaque associée au stress et à l’anxiété, telle qu’une attaque de panique : ce sont généralement les jeunes de moins de 40 ans, en bonne santé, ayant déjà connu des épisodes de panique, qui sont les plus susceptibles d’être concernés. Cette douleur a une durée relativement courte, se manifestant pendant quelques heures ou minutes. Elle est souvent décrite comme aiguë et lancinante, se limitant généralement à la région de la poitrine. Il est également possible de ressentir des sensations de brûlure et de picotement au niveau des doigts et des mains.
  • Dans les 2 cas : les symptômes peuvent inclure des douleurs thoraciques, une sensation d’essoufflement, une sudation excessive, des étourdissements, des épisodes de vertiges, des évanouissements, ainsi que des picotements.
Douleur thoracique stress anxiété VS crise cardiaque
Tableau comparatif entre une douleur thoracique stress / anxiété VS crise cardiaque

Les différentes causes des douleurs thoraciques

Selon le médecin généraliste Dr Vincent Valinducq : “les douleurs thoraciques peuvent être liées au cœur, à l’œsophage, à l’enveloppe qui entoure le cœur qu’on appelle le péricarde, ou celle qui recouvre le poumon qu’on appelle la plèvre. Elles peuvent également venir du ventre à cause d’un reflux au niveau de l’estomac qui peut remonter vers l’œsophage et nous donner la sensation d’une douleur dans la poitrine. Enfin, elles peuvent aussi avoir une cause psychogène comme l’anxiété, l’angoisse ou le stress.“

Selon le médecin urgentiste Sandrine Charpentier, cheffe du service thoracique au CHU de Toulouse : “La majorité des causes des douleurs thoraciques en urgence sont neuro-musculo-squelettiques et psychogènes. Elles peuvent être liées à une embolie pulmonaire, une dissection aortique, une pathologie digestive ou respiratoire (pneumopathie, …), un syndrome coronarien et une coronaropathie.”

Du point de vue de l’ostéopathe Cédric Miloé, “les douleurs thoraciques sont le plus souvent causées par l’atteinte des articulations entre les côtes et le sternum, ou entre les vertèbres et les côtes. Elles sont généralement le résultat d’une mauvaise posture prolongée au travail ou à des gestes répétitifs. Elles peuvent également être causées par des douleurs au niveau des muscles intercostaux lorsqu’ils sont sursollicités.” 

“La douleur thoracique peut également venir des muscles respiratoires accessoires.” précise Cédric Miloé. Par exemple, en situation de stress, il peut arriver que le diaphragme soit bloqué ce qui nous pousse à trop solliciter les muscles respiratoires accessoires et donc à les fatiguer, ce qui provoque une douleur thoracique.

Enfin, l’ostéopathe indique que la douleur thoracique peut également venir d’une névralgie intercostale, d’une fracture de côte ou de vertèbres thoraciques, d’un zona, d’un reflux gastro-oesophagien ou d’une douleur canalaire.

Autres causes d’une douleur thoracique légère :

  • Brûlure d’estomac
  • Anxiété
  • Asthme
  • Crise cardiaque
  • Angine de poitrine
  • Infection
  • Côtes cassées ou muscles meurtris
  • Pleurésie
  • Indigestion
  • Bronchite
  • Ulcère
  • Arthrite
  • Pointe au coeur
  • Fibromyalgie

Quels sont les symptômes d’une douleur thoracique liée au stress ?

Parmi les symptômes courants, on retrouve l’essoufflement et la difficulté respiratoire, qui peuvent provoquer une sensation de gêne dans la poitrine. Il est essentiel de noter que ces symptômes peuvent également être associés à des conditions médicales telles que la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive) ou des affections cardiaques, il est donc crucial de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis.

D’autres signaux peuvent inclure des nausées, des vertiges, des palpitations cardiaques, une transpiration excessive, ainsi que des douleurs thoraciques spécifiques, qu’elles soient localisées à gauche ou à droite.

Certaines personnes peuvent également ressentir des douleurs dans la région de la poitrine et du dos, qui peuvent être associées à des problèmes tels que l’arthrose cervicale. Si vous souffrez en plus de maladies cardiovasculaires, les symptômes peuvent même inclure la perte de connaissance.

Autres symptômes :

  • mal de dos
  • Toux douloureuse
  • fatigue
  • malaise

Comment soulager une douleur thoracique naturellement ?

Pratiquer la respiration diaphragmatique

oppression thoracique - respiration diaphragmatique

La respiration diaphragmatique peut aider à détendre les muscles et à réduire l’anxiété et le stress qui accompagnent souvent les douleurs thoraciques. Utilisez votre diaphragme, prenez le temps de vous concentrer sur votre respiration, en inspirant profondément par le nez (remplissage des poumons) et en expirant lentement par la bouche.

Gestion du stress pour calmer une oppression thoracique

Explorez des techniques de gestion du stress chronique et aigu telles que le lâcher-prise ou la méditation.

Faire des exercices physique et des étirements

L’activité physique régulière favorise la circulation sanguine, renforce les muscles et réduit les tensions. Optez pour des exercices doux tels que la marche, la natation ou le yoga. N’oubliez pas d’effectuer des étirements pour relâcher les muscles de la région thoracique.

Prendre une alimentation saine

douleur thoracique - nourriture anti-stress

Une alimentation équilibrée et riche en nutriments essentiels peut contribuer à réduire l’inflammation et à favoriser une meilleure santé générale. Optez pour des aliments riches en antioxydants (myrtille, framboise), en vitamine du groupe B (volaille, poisson, avocat) ou en magnésium (légumes secs, oléagineux).

Pratiquer des exercices de relaxation pour améliorer son bien-être

Des techniques de relaxation telles que la visualisation, la sophrologie ou le massage peuvent détendre les muscles et apaiser la douleur thoracique.

Utiliser des bêtabloquants naturels

Les bêtabloquants sont des médicaments qui aident à réduire la pression exercée sur le cœur, atténuant ainsi les symptômes de la douleur thoracique. Ils agissent en bloquant les récepteurs du stress dans le corps. Voici une liste de bêtabloquants naturels.

Se procurer des anxiolytiques naturelles

Les anxiolytiques naturels, quant à elles, sont des alternatives naturelles aux médicaments traditionnels, souvent à base de plantes, qui aident à calmer l’anxiété et à détendre les muscles, contribuant ainsi à soulager la douleur thoracique.

Quand voir un médecin ? Quand s’inquiéter ?

Selon le Dr Vincent Valinducq : “La douleur thoracique ne vient pas forcément du cœur. Cependant, il faut être vigilant quand la douleur est brutale, lorsqu’on a l’impression d’avoir un poids, lorsque ça serre. Lorsqu’on a une irradiation de la douleur (dans le bras, dans la mâchoire), lorsque la douleur est modifiée lors d’une respiration forte. Lorsqu’on est essoufflé, qu’on a un rythme cardiaque ou un pouls irrégulier, lorsqu’on devient pâle ou lorsque nous avons des sueurs et des nausées.”

Dans ces situations, le docteur Vincent Valinducq indique qu’il ne faut pas attendre et qu’il faut appeler le 112 (Appel d’urgence Européen) ou le 15 immédiatement pour un entretien téléphonique puis un déplacement rapide d’une équipe médicale du SAMU au domicile. Éviter de conduire dans ces situations, précise t-il.

Notons que pendant cet entretien téléphonique avec le SAMU, une description de la douleur et un pré-diagnostic rapide est effectué au téléphone et “l’envoi aux urgences est impératif dans le cas d’un péricardite, pneumopathie, pneumothorax, d’une infarctus du myocarde, d’une embolie pulmonaire ou d’une dissection aortique.” précise le Dr Valinducq.

Quoi qu’il en soit, il indique que toute douleur dans la poitrine doit amener à consulter.

Qui consulter en cas de douleur thoracique ?

Si ce n’est pas un cas d’urgence, commencez par consulter votre médecin traitant”, indique le Dr Vincent Valinducq. Un courrier d’adressage sera par la suite rédigé pour une prise en charge éventuelle d’un cardiologue ou d’un pneumologue.

A retenir sur les douleurs thoraciques liées au stress

En conclusion, la douleur thoracique liée au stress est un problème courant souvent négligé. 

Ces symptômes peuvent varier, allant des crises de panique aux douleurs nocturnes et aux inconforts localisés sous la cage thoracique. Cependant, il est important de faire la différence entre ces douleurs liées au stress, les douleurs intercostales qui empêchent de dormir et celles d’origine cardiaque, qui présentent des caractéristiques différentes en termes de durée et d’intensité.

En comprenant cela, vous êtes mieux équipés pour adopter des stratégies de gestion du stress qui peuvent améliorer votre santé globale au quotidien. Cela inclut des pratiques anti-stress telles que la respiration diaphragmatique, l’exercice régulier et le maintien d’une alimentation équilibrée.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de consulter un professionnel de la santé si vous ressentez des oppressions thoraciques persistantes.

Merci de votre partage :)

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *