Douleur intercostale & stress : signes, causes et remèdes

Douleur intercostale, névralgie intercostale et stress - signes, causes et remèdes
Source : Karolina Grabowska via Pexels

La douleur intercostale est une inflammation d’un nerf intercostal ou d’un muscle de votre cage thoracique qui peut être aggravée par le stress. Si vous en souffrez, vous savez à quel point la douleur peut être pénible. Des activités autrefois routinières peuvent devenir impossibles, et même de simples mouvements peuvent provoquer une douleur atroce.

Afin de trouver un soulagement, il est important de comprendre la cause de votre douleur. Quand parle-t-on de névralgie intercostale ? Quels sont ses symptômes ? Et surtout, comment la traiter efficacement ? Lisez jusqu’au bout et mettez en place les solutions indiquées dans ce guide complet. Sans plus tarder, commençons !

Qu’est-ce qu’une douleur intercostale ?

Parfois confondue avec une maladie cardiaque, la douleur intercostale est un type de douleur thoracique qui concerne les muscles intercostaux, les articulations des côtes et les nerfs intercostaux. Elle touche principalement les personnes de plus de 50 ans. 

Lorsque la douleur touche les nerfs intercostaux, elle est appelée une névralgie intercostale. Cette dernière se traduit par une douleur fulgurante le long des nerfs qui passent entre les côtes. Cette affection peut être causée par une blessure, une infection ou une autre irritation des nerfs. 

Les muscles intercostaux, quant à eux, sont constitués de 3 couches : la couche externe, la couche interne et la couche intime. Ces muscles jouent un rôle majeur dans la respiration et la stabilité de la cage thoracique.

Les différents types de douleurs intercostales

Quels liens entre le stress et la douleur intercostale ?

Le stress et les troubles anxieux sont des déclencheurs bien connus de problèmes articulaires, de maladies vasculaires, de tensions et de douleurs musculaires. En effet, lorsque nous sommes stressés, notre corps produit des hormones de stress comme le cortisol. Ces hormones peuvent augmenter l’inflammation, ce qui peut entraîner ou aggraver des douleurs. De plus, le stress peut nous amener à contracter nos muscles, ce qui peut également entraîner des douleurs. Les troubles anxieux et le stress impactent ainsi notre posture et peuvent provoquer des douleurs dorsales et cervicales pénibles.

Même s’il n’est pas la cause directe de la douleur intercostale, le stress met de l’huile sur le feu et peut amplifier ses symptômes. Si vous êtes aux prises avec des douleurs intercostales liées au stress, il est donc important de trouver des moyens de vous relaxer pour mieux gérer votre stress.

Les symptômes de la douleur intercostale 

Les symptômes de la douleur intercostale
Source : Sasun Bughdaryan via Unsplash

Les symptômes d’une douleur intercostale varient en fonction de la cause sous-jacente. Elles peuvent se manifester par la présence d’une crampe, d’une arthrose, de zona, de fibromyalgie ou d’un syndrome de Tietze.

Lorsqu’elles sont d’origine viscérale, une consultation en urgence chez un médecin, un kinésithérapeute ou ostéopathe est nécessaire car les symptômes peuvent empêcher de respirer ou provoquer des crachats sanguinolents

Par ailleurs, les symptômes peuvent inclure :

Des douleurs au niveau des muscles intercostaux

Si la douleur intercostale est ressentie dans la zone où se trouvent les muscles, elle peut aller d’un léger inconfort à une douleur aiguë et lancinante. La douleur peut s’aggraver lors de respirations profondes ou de la toux, et elle peut être accompagnée de spasmes musculaires. Dans certains cas, la douleur peut irradier vers l’extérieur de la zone affectée.

Des douleurs au niveau du nerf intercostal

Les symptômes de la névralgie intercostale peuvent varier, mais la plupart des personnes ressentent une douleur vive et fulgurante qui est aggravée par la toux, le rire ou la respiration profonde. La douleur associée à la névralgie intercostale se ressent sur la trajectoire de l’un des 12 nerfs intercostaux et peut également se propager vers d’autres parties du corps, comme les épaules, le cou ou les bras. 

Certaines personnes présentent également un engourdissement, des picotements ou une faiblesse dans la zone touchée. Notons que dans 70% des cas, cette souffrance liée à la névralgie costale est unilatérale et survient uniquement sur un seul côté (gauche ou droite). 

Des douleurs intercostales du côté gauche

Lorsque la douleur apparaît du côté gauche, elle peut faire paniquer et faire penser à une pathologie cardiaque. En effet, les douleurs intercostales peuvent être les symptômes de maladies cardiaques comme l’infarctus du myocarde ou une angine de poitrine.

Des douleurs au niveau de la colonne vertébrale

La douleur peut également irradier vers d’autres parties du corps, comme la colonne vertébrale. Cela s’explique entre autres par le fait que les nerfs intercostaux sont reliés aux nerfs de la colonne vertébrale.

La névralgie intercostale chez la femme enceinte

La grossesse s’accompagne souvent d’une grande variété de symptômes, allant des nausées matinales et de la fatigue aux douleurs dorsales. La douleur intercostale est une autre plainte courante pendant la grossesse.

Douleur intercostale : quelles sont les causes ?

quelles sont les causes de la Douleur intercostale
Source : julien Tromeur via Unsplash

Dans la plupart des cas, la douleur est causée par une combinaison de facteurs, et il est souvent difficile d’identifier une cause unique. En voici quelques unes :

La déchirure musculaire

Ce phénomène est souvent causé par un faux mouvement, un traumatisme, une surutilisation musculaire ou un mouvement répétitif. On l’observe fréquemment chez les athlètes qui pratiquent des sports impliquant beaucoup de mouvements du haut du corps, comme la natation ou le tennis.

Une inflammation des articulations

Elle peut être causée par un certain nombre de facteurs, notamment une infection, une arthrite, un choc physique ou même une blessure. La douleur est généralement plus intense lorsqu’une pression est exercée sur la zone concernée, par exemple lors d’une toux ou d’un éternuement.

Une carence en magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel qui joue un rôle dans de nombreuses réactions biochimiques de l’organisme. Il est notamment impliqué dans la production d’énergie, la coagulation du sang et la contraction musculaire

Lorsque les niveaux de magnésium sont faibles, ces processus peuvent être affectés, ce qui entraîne une variété de symptômes. L’un des symptômes courants d’une carence en magnésium est la douleur musculaire, notamment dans les muscles intercostaux. 

Une carence en magnésium peut également provoquer des crampes, de la fatigue et de la faiblesse.

Le stress en tant que cause de la névralgie intercostale

Le stress est un facteur aggravant mais non pas une cause directe d’une douleur intercostale. 

En situation de stress, votre rythme cardiaque et votre pression artérielle augmentent, et vous pouvez commencer à respirer plus rapidement et à contracter les muscles. Cela peut entraîner une sensation d’oppression dans votre poitrine, une douleur au diaphragme, une compression des nerfs et une respiration superficielle. Ce qui peut davantage tendre les muscles de votre poitrine et aggraver la douleur. Un cercle vicieux se met alors en place et le stress peut devenir chronique.

Autres causes

  • Les étirements
  • Une hernie discale
  • Une fracture de la côte
  • Un mouvement de la colonne vertébrale
  • Un problème de posture
  • Les troubles digestifs
  • Les problèmes cutanés
  • Les problèmes cardiaques

Solutions pour soulager les névralgies intercostales

Les traitements médicamenteux

Certaines personnes souffrant de névralgie intercostale sont soulagées par la prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires en vente libre, comme l’ibuprofène ou le naproxène. Du côté de l’homéopathie, les granules d’Arnica ou de Hypericum perforatum peuvent être prescrites.

Par ailleurs, vous pouvez vous rapprocher de professionnels de santé issus de la physiothérapie, la kinésithérapie, l’ostéopathie, la chiropraxie ou d’autres prestataires de soins de santé.

N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant pour écarter les risques graves, comme les pathologies cardiaques ou pulmonaires

Se détendre avec des techniques de relaxation

Exercices de respiration

Exercices de respiration contre la névralgie intercostale
Source Oleksandr Pidvalnyi via Pexels

Il existe un certain nombre d’exercices de respiration qui peuvent aider à soulager la douleur intercostale. 

La respiration diaphragmatique ou ventrale : Cet exercice simple consiste à : 

  • S’asseoir droit et inspirer lentement par le nez, en laissant l’estomac se dilater 
  • Puis, expirer lentement par la bouche, en rentrant le ventre 
  • Répéter ce processus 10 fois, et vous devriez commencer à sentir la douleur s’atténuer 

Un autre exercice efficace consiste à : 

  • S’allonger sur le dos et placer un oreiller sous votre tête 
  • Puis, inspirer profondément
  • Retenir la respiration pendant cinq secondes 
  • Expirer lentement 
  • Répéter le processus plusieurs fois. 

Avec une pratique régulière, ces exercices peuvent contribuer à soulager les névralgies intercostales, à cultiver la sérénité, à améliorer la santé et la qualité de vie globale.

S’étirer régulièrement pour une meilleure santé

Prenez le temps de vous étirer régulièrement, surtout après une séance de sport, et n’hésitez pas à vous procurer un tapis de sol.

giphy

Attention toutefois, si vous voulez utiliser les tapis d’acupression ou si vous vous adonnez à des pratiques dérivées de la médecine traditionnelle chinoise (l’acupuncture, l’acupuncture), assurez-vous d’être impérativement accompagné par un thérapeute spécialisé.

Même si ces pratiques sont efficaces pour mieux dormir, réduire le stress et la fatigue, elles ne sont pas forcément adaptées à la névralgie intercostale et peuvent même aggraver vos symptômes si vous n’êtes pas pris en charge par un professionnel.

5 remèdes grand mère pour soulager la névralgie intercostale

La thérapie par le chaud et le froid ou La thermothérapie

La thérapie par le chaud et le froid ou La thermothérapie contre la névralgie intercostale
Source : Cloris Ying via Unsplash

La thermothérapie est une technique de soin qui consiste à utiliser la variation de température pour soulager une douleur. Voici quelques solutions issues de la thermothérapie pour soulager la névralgie intercostale :

  • Prendre une douche ou un bain chaud. Cela aide à détendre les muscles et à réduire l’inflammation. 
  • Une autre solution consiste à appliquer de la chaleur sur la zone pendant quinze minutes à la fois. Cela peut se faire à l’aide d’un coussin chauffant, d’une compresse chaude ou même d’une chaussette de riz (une chaussette de riz est simplement une chaussette remplie de riz qui a été passée au micro-ondes pendant une minute ou deux).
  • Le tout enveloppé dans une serviette, vous pouvez appliquer un sac de glaçons ou de produits surgelés sur la zone douloureuse (le thorax, les vertèbres, au niveau du cœur ou des poumons…). Vous pouvez le faire pendant 20mn les premiers jours. 

Le bain de sel d’epsom

Le bain de sel d'epsom contre la névralgie intercostale

Le sel d’Epsom est vénéré depuis longtemps pour sa capacité à soulager la douleur et les gonflements en tant que sel de bain relaxant. Une fois dissous dans l’eau chaude, le sel d’Epsom peut aider à éliminer les toxines et à réduire l’inflammation. C’est donc un traitement idéal pour les douleurs intercostales, qui sont souvent causées par une inflammation des muscles et des tissus entourant les côtes. 

Pour utiliser le sel d’Epsom afin de soulager les douleurs intercostales : 

  • Ajoutez deux tasses de sel dans une baignoire d’eau chaude et remuez jusqu’à dissolution. 
  • Ensuite, immergez-vous dans l’eau pendant 20 minutes, pour permettre au sel d’exercer sa magie. 
  • Lorsque vous avez terminé, veillez à boire beaucoup d’eau pour rester hydraté et purifier votre organisme. Vous constaterez probablement que votre douleur intercostale est considérablement réduite après un seul bain de sel d’Epsom.

Pour aller plus loin : Le choix du meilleur sel de bain relaxant pour se détendre et déstresser

Les huiles essentielles : l’aromathérapie pour soulager la névralgie intercostale

Les huiles essentielles  l'aromathérapie pour soulager la névralgie intercostale
Source : Kelly Sikkema via Unsplash

Il existe plusieurs huiles essentielles qui peuvent être utilisées pour aider à soulager la névralgie intercostale. 

  • L’une des plus efficaces est l’huile d’eucalyptus. Il suffit d’appliquer quelques gouttes sur la zone affectée pour aider à soulager la douleur et l’inflammation. 
  • L‘huile de menthe poivrée est une autre option. Cette huile a un effet rafraîchissant qui peut aider à apaiser la douleur et la sensibilité. 
  • Enfin, l’huile de lavande est un excellent choix pour ceux qui recherchent un moyen naturel de se détendre et de réduire le stress. 

Effectuez un massage entre 3 à 4 fois par jour et voyez son impact sur votre santé.

Pour aller plus loin :
Huile essentielle anti-douleur : comment faire son choix ?
13 huiles essentielles anti-stress et relaxantes

Les anti-inflammatoires naturels

Les anti-inflammatoires naturels pour soulager la névralgie intercostale
Source : Karolina Grabowska via Pexels

Si les analgésiques en vente libre peuvent apporter un certain soulagement, les anti-inflammatoires naturels peuvent également être efficaces pour prendre en charge la douleur et l’inflammation provoquées par la névralgie intercostale. 

  • L’un des anti-inflammatoires naturels les plus connus est le curcuma, qui contient de la curcumine, un composé aux puissantes propriétés anti-inflammatoires
  • Le boswellia est un anti-inflammatoire naturel puissant utilisé dans la phytothérapie depuis des millénaires.
  • Une autre option est le gingembre, qui peut être consommé sous forme de thé ou de capsules. 
  • Pour ceux qui préfèrent une solution topique, la crème à la capsaïcine permet également une prise en charge de la névralgie intercostale. 

Ces substances agissent en réduisant l’inflammation au niveau cellulaire, ce qui aide à accélérer la guérison. Pour obtenir de meilleurs résultats, il est souvent utile de prendre ces substances sous forme de supplément (quand c’est possible). Cependant, on peut également en trouver dans de nombreux aliments courants.

Le magnésium

Le magnésium contre la douleur intercostale (névralgie intercostale)
Source : Towfiqu barbhuiya via Pexels

Il a été démontré que le magnésium est efficace pour réduire l’inflammation et la douleur. Dans une étude, les participants qui ont pris des suppléments de magnésium ont connu une réduction significative des douleurs musculaires par rapport à ceux qui ont pris un placebo.

De plus, le magnésium peut aider à prévenir les crampes et les spasmes musculaires, ce qui en fait un traitement idéal pour les athlètes ou toute personne qui souffre régulièrement de douleurs musculaires. 

Si vous êtes aux prises avec des douleurs musculaires, envisagez d’ajouter du magnésium à votre régime alimentaire ou prenez des suppléments. Vous pourriez être surpris de la différence que cela fait.

Les questions fréquemment posées sur les douleurs intercostales 

A retenir sur les douleurs intercostales

  • La douleur intercostale est généralement causée par des blessures au niveau de la cage thoracique, aux côtes ou aux muscles situés entre les côtes
  • La névralgie intercostale est une affection qui se traduit par une douleur vive et fulgurante le long d’un nerf intercostal qui passe entre les côtes. 
  • Le stress n’est pas la cause directe mais peut contribuer à la douleur intercostale en augmentant la tension musculaire et l’inflammation. 
  • La douleur intercostale elle-même n’est pas dangereuse, mais elle peut être le symptôme d’une condition plus grave
  • Si vous avez de la douleur thoracique, consultez immédiatement un médecin car cela pourrait être le signe d’une crise cardiaque. 
  • Si vous avez des douleurs intercostales récurrentes et intenses, consultez également un médecin car elles pourraient être le signe d’une condition sous-jacente. 
  • Les techniques de relaxation telles que la respiration et le yoga peuvent être utiles pour réduire la douleur associée au stress.
Merci de votre partage :)

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *