Les causes de stress au travail

Causes de stress au travail

Les risques psychosociaux et le stress au travail représentent des vrais défis à relever pour améliorer le bien-être et la santé mentale des employés en entreprise. 

En effet, une étude menée sur le stress en 2018 montre que 18% des salariés Européens vivent quotidiennement le stress au travail. En France et en Angleterre, ils sont 20% à déclarer ressentir de la tension psychologique au quotidien.

Cette même étude montre que 37% des 16-24 ans veulent changer d’emploi à cause du stress. Ce dernier est donc un véritable enjeu d’entreprise.

Dans la suite de cet article, vous découvrirez les principales causes du stress au travail, leurs enjeux et comment être proactif dans leur identification et prévention.

Pourquoi gérer le stress au travail ?

Les enjeux de la gestion du stress au travail pour l’employeur

D’abord, financièrement. 

Rien qu’en France, le coût du stress a été estimé entre 2 milliards et 3 milliards d’euros en 2007 par l’INRS.(1)

Cette estimation prend en compte plusieurs critères comme le taux d’absentéisme, les dépenses médicales et l’arrêt d’activité en cas de décès ou de démission.

Ensuite, moralement. 

En effet, le bien-être de ses salariés devrait être une priorité pour l’entreprise.

Cependant, il est surprenant de voir dans une étude menée par ADP en 2018 que les travailleurs Européens sont 14% à penser que leur entreprise ne s’intéresse “pas du tout” à leur bien-être et leur santé mentale.

Enfin, sur le plan réglementaire. 

En France et comme dans beaucoup de pays, le risque de stress peut être assimilé aux risques psychosociaux, il est donc mentionné dans le code du travail. Ainsi, l’employeur se doit d’assurer la sécurité mentale et physique de ses salariés en tenant compte des risques de stress au travail.

Par ailleurs, le stress au travail étant une raison importante d’absentéisme, s’occuper de la santé mentale de ses salariés devient plus qu’un acte moral ou réglementaire : c’est un véritable investissement.

Les avantages de la gestion du stress en entreprise

La prévention et la prise en charge du stress en entreprise présente plusieurs avantages pour l’employeur.

En effet, une étude menée par l’université de Harvard et la MIT a constaté un fort lien entre la productivité des salariés et leur bien-être en entreprise.(2)

Un travailleur plus heureux et moins stressé c’est : 

  • 55% de créativité en plus
  • 31% de performance en plus au travail
  • Moins de maladie 
  • Moins d’absence
  • Moins de turnover et plus de loyauté

Quelles sont les causes de stress au travail ?

La vie professionnelle est le premier facteur de stress en France et au Canada. 

La pression au travail 

Véritable source de stress, la pression professionnelle peut entraîner des sentiments d’insécurité et d’anxiété.

Qu’il s’agisse d’une mauvaise organisation, d’une hiérarchie pas claire, d’une équipe pas cohérente, de contraintes et exigences démesurées, ces pressions au bureau sont des facteurs majeurs de stress au travail.

En effet, lorsque nous sommes soumis à une forte pression au travail, nous pouvons avoir l’impression d’être en retard et de ne pas être à la hauteur. Cela peut conduire à la frustration et même à la dépression.

Harcèlement moral au travail

Le harcèlement moral fait partie des causes du stress au travail. Fréquent en entreprise, il peut avoir de graves conséquences psychologiques.

Dans son livre le harcèlement moral dans la vie professionnelle, Marie-France HIRIGOYEN – psychiatre, psychanalyste et thérapeute – définit le harcèlement moral comme toute sorte de conduites abusives (paroles, comportements, actes, gestes, décisions, écrits etc.) qui peuvent porter atteinte à la dignité ou à l’intégrité (physique ou psychique) d’une personne dans le but de dégrader le climat de travail ou de mettre en péril son emploi.

Rémunération inadéquate

Une rémunération considérée comme inadéquate peut entraîner la démotivation, la démoralisation, la diminution de l’estime de soi, le désengagement et un sentiment d’injustice.

Si nous avons l’impression d’être sous payés pour notre travail, nous pouvons être frustrés et même avoir du ressentiment. Cela peut entraîner du stress et des conflits au travail.

Notons par ailleurs que le sentiment de manque de reconnaissance et de manque de soutien qui en découlent sont également des facteurs majeurs de stress au travail. De plus, ce sont des critères d’attractivité importants d’une entreprise aux yeux des employés.

La peur du licenciement et incertitudes sur sa continuation 

Lorsqu’on est incertain pour notre avenir professionnel, nous pouvons craindre de perdre notre emploi, de ne pas pouvoir en trouver un autre ou de devoir potentiellement subir une baisse de salaire. 

Tout cela peut avoir un impact négatif sur notre santé au travail. En effet, cette peur du licenciement peut cacher en réalité un manque d’estime et de confiance en soi, une peur de l’inconnu, le syndrôme de l’imposteur, l’impression de manque de légitimité ou encore la peur de se renouveler.

Selon une étude menée par Odoxa et Dentsu Consulting en 2020 : 41% des actifs Français ont peur de perdre leur travail. Soit 4 salariés sur 10 ! (3)

Conditions de travail dangereuses

Travailler dans des conditions dangereuses peut être incroyablement stressant. Le stress dit aigu épisodique se développe très vite dans ces environnements.

De plus, si nous avons le sentiment que notre sécurité est menacée, nous pouvons paniquer et devenir anxieux. Cela peut nous amener à faire des erreurs ou à provoquer des accidents.

Relations avec les patrons et les collègues

Les mauvaises relations avec nos patrons, équipes et collègues peuvent engendrer beaucoup de déséquilibre et de stress. Si nous ne nous entendons pas avec eux, nous pouvons nous sentir isolés et seuls au travail.

De plus, cela peut impacter nos performances professionnelles et entraîner des conflits : la situation peut vite devenir épuisante et stressante.

Discrimination au travail

La discrimination au travail apparait fréquemment dans les situations de conflits au travail.

Elle consiste à défavoriser un employé à cause de sa religion, son orientation sexuelle, son sexe, son âge, sa santé, son origine, son ethnie, sa nationalité, son apparence physique, son handicap, son nom, son appartenance à un groupe syndical, ses opinions (politiques, philosophiques), son lieu de résidence ou encore sa couleur de peau.

Il peut s’agir d’un cas de recrutement, de promotion, d’un renouvellement du contrat de travail, de licenciement, etc.

Lorsqu’on se sent victime de discrimination au travail de la part de sa hierarchie, on peut se sentir isolé. Cela peut entraîner une perte d’estime de soi, de stress voire même de dépression.

Surcharge de travail

Lorsque les tâches s’empilent, que le périmètre du travail devient flou, que la charge de travail devient trop lourde, que les objectifs demandés semblent irréalistes, que les heures supplémentaires montent en flèche ou qu’il apparaît un déséquilibre entre la vie professionnelle et la vie privée, on peut parler de surcharge de travail.

Ce dernier peut mener le salarié au burn out ou épuisement professionnel.

En France, depuis 2016, le droit à la déconnexion a fait son apparition dans la loi pour mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle. Il est donc tout à fait légal de demander à son employeur d’être coupé des outils de communication professionnels (téléphone, PC, tablette, outils de messagerie) en dehors des horaires de travail, afin de préserver sa vie personnelle. Ce texte est valable pour tous, y compris les statuts de cadre et les personnes en télétravail. 

Les signes et symptômes du stress au travail

Les symptômes du stress peuvent être physiques, mentaux et comportementaux :

  • Les maux de tête
  • Les maux de ventre
  • La perte de libido
  • Les douleurs musculaires
  • La fatigue
  • L’insomnie ou la difficulté à se rendormir
  • L’isolement
  • L’irritabilité
  • Les sauts d’humeur
  • L’hypertension artérielle
  • La culpabilité
  • La tristesse
  • La honte
  • La difficulté de concentration
  • La perte de confiance en soi
  • La démotivation
  • La baisse de la productivité
  • L’absentéisme (arrêt maladie à répétition)

Quand la pression psychologique et la fatigue prennent le dessus, le burn out (surmenage professionnel ou épuisement professionnel) peut s’installer.

Parce que le travail représente souvent la majeure partie de notre journée, le stress peut facilement devenir chronique, et non géré, il peut produire des dégâts considérables et des problèmes de santé tels que l’anxiété, la dépression, les maladies cardiaques et l’obésité. Aussi :

  • Il peut compliquer des altérations existantes comme l’asthme et les migraines
  • Il peut affaiblir le système immunitaire et rendre la lutte contre les infections plus difficile pour l’organisme
  • Il peut augmenter les risques de développer une maladie cardiovasculaire comme l’accident vasculaire cérébral (AVC)

Comment gérer le stress au travail ?

Pour les employeurs

  • Améliorer la communication avec les travailleurs
  • Encourager les exercices de relaxation (yoga, sophrologie, etc.) et de méditation
  • Soutenir les initiatives de sorties à l’extérieur et les pauses
  • Mettre en place des programmes de sport collectif
  • S’assurer que chaque collaborateur puisse s’exprimer
  • Proposer des formations aux travailleurs
  • Encourager une alimentation saine pour une meilleure santé au travail
  • Entretenir un environnement et une culture de travail qui prône la transparence tant que possible
  • Encourager les échanges managériales pour avoir un suivi sur la charge de travail
  • Multiplier les entretiens managériaux pour responsabiliser le salarié et résoudre les problèmes latents (manque de reconnaissance, manque de soutien)
  • Encourager le tutorat
  • Essayer les ateliers ou activités bien-être en entreprise

Pour les salariés

Pour faire face au stress dans le milieu professionnel, mettre en place des habitudes saines

  • Apprendre à gérer son temps
  • Prioriser ses tâches
  • Dresser une to-do list
  • Déléguer quand c’est nécessaire
  • Apprendre à dire non
  • Prendre soin de son bien-être (bien dormir, méditer, faire des exercices physiques, prendre une pause régulièrement, etc.)
  • Éviter de se mettre dans une situation d’interruptions permanentes
  • Diminuer le café, l’alcool et le tabac et privilégier les produits anti-stress naturels
  • Essayer les huiles essentielles anti-stress

Par ailleurs, si vous souffrez de stress au travail, vous pouvez en parler à votre responsable des ressources humaines, à votre patron ou vous rapprocher d’un médecin pour vous aider à remonter la pente.

Pour aller plus loin : lire l’article sur comment réduire son stress.

Conclusion

Le stress au travail est un problème qui touche aussi bien les employés que les employeurs. Pour mieux y faire face, il est important d’identifier ses principales sources de stress et de prendre les bonnes actions. 

Pour l’entreprise, l’enjeu est énorme car le stress a des impacts sur la productivité et les revenus.

Pour le travailleur, faire des pauses régulières, communiquer ouvertement avec son supérieur hiérarchique et prendre soin de sa santé physique peut préserver sa santé mentale, son bien-être et sa créativité dans l’entreprise. 

Il est toutefois important de noter que tout stress n’est pas forcément mauvais pour la santé. En quantité mesurée, le stress peut être bénéfique car il peut devenir une source de motivation, un encouragement à donner le meilleur de soi, comme le trac d’un artiste avant de monter sur scène. Il est donc important d’apprendre à gérer le stress de manière saine en identifiant les causes du bon stress et celles qui doivent faire l’objet de prévention.

FAQ

Les sources :

Merci de votre partage :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.